En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    5 stars qui ne joueront pas l'Euro (sauf miracle)

    Qual. EURO 2020

    Actus

    Qual. EURO 2020

    5 stars qui ne joueront pas l'Euro (sauf miracle)

    12 oct. 2019

    Stars du football européen, le Gallois Bale, les Serbes Milinkovic-Savic et Tadic, le Bosniaque Pjanic (photo) et le Danois Eriksen ont très peu de chances (voir aucune) de se qualifier pour l'Euro.

    Gareth Bale (Pays-de-Galles)

    Quatrième dans le groupe E, le Pays-de-Galles n’a pas dit son dernier mot. Mais la qualification est plutôt mal embarquée pour le demi-finaliste surprise du dernier euro. Si Gareth Bale et ses coéquipiers comptent un match de retard, ils ont aussi 3 points de moins que le 2ème (la Slovaquie), chez qui ils viennent toutefois de réussir un bon match nul (après avoir gagné à l’aller). Pour disputer l’Euro, les Gallois doivent donc gagner un match de plus que leurs derniers adversaires. Avec dès demain la réception de la Croatie. Tout autre résultat qu’une victoire pourrait être éliminatoire, même si la Slovaquie doit encore aller jouer chez le finaliste de la dernière Coupe du Monde.

    Miralem Pjanic (Bosnie Herzegovine)

    Il faudrait un petit miracle pour que la Bosnie Herzegovine de Pjanic se qualifie pour l’Euro. Pour commencer, le joueur de la Juventus et ses coéquipiers doivent impérativement battre la Finlande (2ème avec 5 points d’avance) en fin de soirée (18h). Derrière, ils devront gagner tous leurs matchs (dont la réception de l’Italie) et espérer des faux pas de la Finlande justement, mais aussi de l’Arménie, qui compte deux points de plus. Bref, les chances devoir Pjanic à l’Euro sont quasiment nulles…

    Sergej Milinkovic-Savic (Serbie)

    Malgré son bon match nul au Portugal au début de la campagne des qualifications, la Serbie a vu ses chances de disputer l’Euro fondre comme neige au soleil. Certes, les Serbes comptent un match de moins que l’Ukraine, leader du groupe B, mais 9 points de moins et une claque (0-5) reçue en Ukraine. Le seul espoir pour Milinkovic-Savic et ses partenaires est de prendre la deuxième place au Portugal (2ème avec 4 points de plus et le même nombre de match). Il faut donc aux Serbes un sans faute (notamment contre l’Ukraine à domicile), mais aussi que les Portugais perdent 5 points au cours de leurs trois derniers matchs (en Ukraine, mais aussi contre la Lituanie et le Liechtenstein). Ce n’est même plus un miracle qui leur faut…

    Dusan Tadic (Serbie)

    Le capitaine de l’Ajax Amsterdam, qui s’est véritablement révélé au grand public la saison dernière à l’âge de 30 ans, est dans la même position que le joueur de la Lazio. Sauf miracle, il ne jouera pas l’Euro. Présent en Russie pour la Coupe du Monde (la deuxième de la Serbie après 2010), il ne jouera probablement jamais une telle compétition.

    Christian Eriksen (Danemark)

    Alors qu’il vit un début de saison compliquée avec des rumeurs (qui courent toujours) de transfert au Real Madrid et des débuts difficiles en championnat avec Tottenham, Christian Eriksen a intérêt à être bon ce soir face aux Suisses. Car si le Danemark veut garder une chance de disputer l’Euro, ça passe par une victoire contre Shaqiri et ses coéquipiers. 2èmes avec un point de plus que les Suisses, mais un match de moins, Eriksen et ses coéquipiers doivent impérativement l’emporter. En cas de défaite, iles verraient les Suisses passer devant et en cas de match nul, ils resteraient à la merci des Helvètes qui termineront leur campagne qualificative par un déplacement à Gibraltar. Le nul arraché par les Danois à l’aller en Suisse, leur permet d’être optimistes, mais ils n’ont pas le droit à l’erreur…

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club