En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    A 5 jours de la finale, la colère du président du Stade Rennais

    COUPE DE FRANCE

    Actus

    COUPE DE FRANCE

    A 5 jours de la finale, la colère du président du Stade Rennais

    22 avr. 2019

    « Je suis particulièrement mécontent, voire furieux ».

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Stade Rennais n’est pas dans les meilleures dispositions à 5 jours de la finale de la Coupe de France. Les Bretons, qui n’ont plus gagné en Ligue 1 depuis le 10 mars (28ème journée, 3-1 contre Caen) , restent sur une défaite peu glorieuse (2-3) chez les 18ème. Complètement passés à côté de la première période, un peu mieux mais loin d’être transcendants en deuxième mi-temps, les Rennais n’ont pas fait honneur à leur statut de finaliste, samedi prochain contre le PSG.

    De quoi provoquer la colère de leur président. « Quand je pense à l’élan populaire qu’on a pu susciter, qu’on a vu une équipe qui a su se transcender, qui avait des valeurs, je suis très inquiet », a confié Olivier Létang très agacé par le comportement de ses joueurs en Bourgogne.  « Le PSG ne risque absolument rien dans cette finale et après, il restera cinq matchs de championnat. On est sur une pente très dangereuse, et c’est pour cela que je tire la sonnette d’alarme ».

    Avant la finale de la Coupe, c’est le championnat, et la chute des Rennais au classement (ils sont désormais 11ème après avoir espéré se qualifier pour l’Europe) qui inquiète le patron du club breton. « Si les joueurs ont abandonné le championnat, c’est inadmissible. Ils sont payés pour faire leur métier, gagner des matchs et donner pas simplement au club, mais à tous nos supporters qui viennent au stade, qui ont envie de vibrer ».

    Devant la presse, Olivier Létang n’a pas cherché à masquer sa colère. « Au nom de quoi on ne devrait plus jouer pour gagner des matchs ? On est 11ème mais si on continue comme ça, six matchs sans victoire (avec le match en retard de la 27ème journée, perdu à Nîmes), il en reste cinq, on va finir à quelle place ? Je suis particulièrement mécontent, voire furieux ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club