En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    A quoi ont joué Sakaï et l'OM ?

    Discipline

    Actus

    Discipline

    A quoi ont joué Sakaï et l'OM ?

    2 oct. 2020

    La volte-face du Japonais qui interroge

    Passée au second plan, les déclarations de Sakaï sur son compte Instagram apportent aujourd'hui un regard différent sur l’affaire ayant opposé Alvaro à Neymar. « Personne ne m'a rien dit de discriminatoire, explique le défenseur japonais de l’OM. Nous avons juste eu une petite dispute dans un match qui est soudainement devenu un peu émotif ». Pourtant, il y a quelques jours à peine, l’OM (relayant des informations sorties dans les médias espagnols) présentait ces nouvelles révélations pour accuser Neymar de racisme et donner une ampleur complètement différente à l’affaire. Des images montrant soit disant Neymar traitant Sakaï de « Chinois de merde » auraient été en la possession du club qui les aurait transmis à la commission de discipline de la LFP…

    De quoi servir de leçon au passage à plusieurs journalistes ou consultants (notamment sur l’Equipe TV et RMC) qui ont vite fait de cette accusation à l’encontre de Neymar une certitude… Une accusation brandie par l’OM comme une menace. Celle de faire tomber Neymar pour racisme. On peut se demander aujourd’hui ce qui a poussé les Marseillais (ou le joueur qui aurait fait part de cette fausse accusation en interne) à agir de la sorte, si ce n’est pour jeter le trouble et sauver la peau d’Alvaro. Bien sûr, cela ne veut pas dire avec certitude que le défenseur espagnol a traité Neymar de « singe de merde », mais la réaction de l’OM, qui a affiché sa satisfaction après le « non lieu » comparée à celle du PSG et du clan Neymar, très déçu, laissent penser que l’on n’a pas été au fond des choses…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club