En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Affaire Neymar : l'accusation de plus en plus floue...

    HORS-JEU

    Actus

    HORS-JEU

    Affaire Neymar : l'accusation de plus en plus floue...

    8 juin 2019

    La victime présumée n'a pas pu présenter la preuve annoncée

    C’est plus que jamais le flou total dans l’affaire du viol présumé dont est accusé Neymar. L’audition de Najila Trindad, qui a porté plainte contre la star brésilienne, a encore un peu plus attesté la thèse du piège défendue par la star brésilienne. La jeune femme de 26 ans, s'est rendue au 6e poste de police de la défense des femmes, à São Paulo, hier, pour donner des précisions aux enquêteurs. Mais l’entrevue a vite pris une tournure étrange.

    Alors que les enquêteurs voulaient en savoir plus sur le déroulement de la fameuse soirée du 15 mai dans la chambre du Sofitel parisien, et notamment éclaircir un point important : pourquoi il est question de viol dans le procès-verbal du 31 mai, alors que son premier avocat (qui aujourd'hui s'est désisté) a parlé d'agression ?

    La jeune mannequin, qui s’était rendue à Paris à l’invitation de Neymar, devait aussi remettre à la police la vidéo de 7 minutes enregistrée le 16 mai, dont un extrait, plaidant plutôt en faveur de la star du PSG, a déjà été diffusé.

    Un inattendu rebondissement a perturbé la suite de l’entretien avec les enquêteurs. La victime présumée a expliqué que ce film, sensé prouver la culpabilité de Neymar, était dans sa tablette numérique qui aurait été dérobée dans son appartement, lundi. Selon l'avocat, Danilo Garcia de Andrade (photo), cette vidéo était « fondamentale » pour confirmer le viol pratiqué sur sa cliente.

    A ce jour, les conditions du cambriolage sont toutefois loin d’être claires. Najila Trindad, qui n'a pas enregistré le vol auprès des autorités au moment des faits, prétend qu'une montre et de l'argent ont également disparu. Sur la porte de l'appartement, la police n'a trouvé que des empreintes de la jeune femme et de sa femme de ménage.

    Après avoir passé plusieurs heures à répondre aux questions, posées par des femmes policières, pour la mettre plus à l'aise, l’accusatrice de Neymar a eu une baisse de tension et a dû être être transportée à l'hôpital.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club