En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Aréola, gardien sous-estimé

    EQUIPE DE FRANCE

    Actus

    EQUIPE DE FRANCE

    Aréola, gardien sous-estimé

    2 juin 2019

    > France - Bolivie (21h)

    Titulaire dans le but ce soir face en l’absence de Lloris (qui rejoindra le groupe demain après avoir joué la finale de la Ligue des Champions hier), Alphonse Aréola va fêter sa troisième sélection après Allemagne-France (0-0) et France - Pays-Bas (2-1) en septembre dernier.

    Une belle récompense, alors que la concurrence se durcit à ce poste (avec les arrivées de Lecomte et Maignan en plus de Mandanda et Costil) qui valide les progrès immenses du Parisien, champion du Monde U20 en 2013, avec Pogba, Digne, Zouma, Umtiti et Thauvin, aujourd’hui à Clairefontaine avec lui, avant d’être sacré champion du monde en juillet dernier. Pourtant, il ne fait pas l’unanimité, à commencer dans son propre club…

    Troisième gardien de but du monde à l’indice de performances du Centre International d’Etude du Sport (la saison dernière), le portier du PSG est sans cesse remis en question. Faisant de lui, à nos yeux, le joueur de l’Equipe de France le plus sous-estimé. Champion du Monde U20 avec les petits bleus en 2013, le gardien formé au PSG n’a jamais connu de temps faible depuis. Si ce n’est lors de la saison 2016/2017 quand Emery lui préférait Trapp (il a quand même joué 15 rencontres de Ligue 1 et 6 de Ligue des Champions).

    Du niveau de Ter Stegen, Kepa, Ederson, Navas...

    D’abord prêté en Ligue 2, il a connu la montée avec le RC Lens (saison 2013/2014), puis est parti (toujours sous la forme d’un prêt) à Bastia où il a fait une grosse saison, avant d’enchaîner un troisième prêt à Villarreal, où il a brillé, contribuant largement à la 4ème place du club au terme de la saison 2015/2016.

    Meilleur parisien lors de la double confrontation contre le Real Madrid, il s’est quand même vu reprocher deux des trois buts encaissés à Madrid, alors qu’il n’y pouvait pas grand chose…

    Aujourd’hui, Antero Henrique lui aurait fait savoir qu’il cherchait un gardien n°1 pour la saison prochaine. On peut raisonnablement se poser la question : quels sont les gardiens bien meilleurs qu’Aréola, qui justifieraient un chèque de 50 ou 100 millions d’euros ? Neuer, bien sûr, c’est le meilleur gardien du monde, Oblak, oui aussi, Alisson Becker, qui a montré hier avec Liverpool qu’il était une vraie valeur ajoutée, De Gea peut-être (l’Espagnol a été mauvais en Russie et a montré des signes de faiblesse avec United cette saison), mais après ? Courtois sur l’expérience ? Si on veut… Quand à Donnarumma (Milan AC), Trapp (prêté à Francfort), Navas (Real Madrid), c’est beaucoup moins sûr… Gianluigi Donnarumma n’a que 20 ans (depuis le 25 février) et s’il compte déjà une centaine de matchs de Série A, en revanche, il n’a jamais disputé la Ligue des Champions. Trapp a déjà montré des limites, Navas a perdu sa place au profit de Courtois… On pourrait aussi citer Ter Stegen (Barcelone), Kepa (Chelsea) ou Ederson (Manchester City), qui ont un statut supérieur et renvoi une meilleure image que le Parisien.

    « C’est un garçon qui récole aujourd’hui ce qu’il a pu semer. Il récolte ce travail, cette persévérance et cette humilité aussi qui le caractérise, expliquait Franck Raviot à son sujet avant la Coupe du Monde. « Avec le Paris Saint-Germain, il a mis en lumière son fort potentiel et son gros caractère ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club