En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Aulas « politise » le débat

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Aulas « politise » le débat

    14 mai 2020

    Le président de l’OL écrit aux députés

    Rien n’arrête Jean-Michel Aulas. Hier soir, Le Parisien révélait que le président de l’OL avait écrit à certains députés et sénateurs pour dénoncer la décision prématurée d’arrêter les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2, en quête d’un soutien.


    Cible principale du courrier, Roxana Maracineanu, là ministre des sports. «Madame la ministre des Sports a expliqué que sa prise de position était basée sur la proposition qui lui avait été transmise : une saison qui devait se finir au 3 août, à cause des dates imposées par l'UEFA. Or, je peux vous confirmer qu'il n'y a jamais eu de date du 3 août imposée par l'UEFA », écrit JMA. 

    Dans son long courrier, le président de l’OL rappelle qu’il avait bien proposé une solution de secours. « Dans tous les cas, en partant du principe formulé par le gouvernement (pas de match avant début août), nous aurions pu retravailler d'autres scénarios de reprise », explique Aulas qui défend encore la possibilité de faire machine arrière. « Je pense qu'on est actuellement dans une mauvaise direction mais ce n'est peut-être pas trop tard pour essayer d'imaginer, au regard de ce qui se passe partout en Europe, quelque chose qui soit cohérent tant sur le plan politique que sanitaire et sportif », arguant qu’il n’était certain que les clubs français soient en mesure de rembourser  les prêts garantis par l'État qui ont été contractés pour faire face à la crise économique.

    Dans sa lettre, Jean-Michel Aulas explique aux parlementaires qu’il attaquera le projet de loi  Élaboré pour couvrir les décisions de la LFP. « Si ce texte est adopté, dès lors qu'une ordonnance interviendrait, il conviendra de se prononcer sur sa conformité à la Constitution et à la Convention européenne des droits de l'homme ». 


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club