En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Avant Arsenal - Bate Borisov, le cas Özil hante Arsenal

    Ligue Europa

    Actus

    Ligue Europa

    Avant Arsenal - Bate Borisov, le cas Özil hante Arsenal

    21 févr. 2019

    > Arsenal - Bate Borisov (18h55)

    Arrivé à Arsenal en 2013 en provenance du Real Madrid, Mesut Özil symbolisait à l’époque toutes les ambitions d’un club à la poursuite d’un nouveau titre depuis celui remporté par « les invincibles » (Vieira, Henry, Pirès…) en 2004. A ce jour encore, les 47 millions d’euros dépensés pour recruter le jeune allemand (24 ans à l’époque) représentent la plus grosse somme jamais sortie des caisses du club pour un transfert. 5 ans plus tard, Arsenal n’a toujours pas réussi à conquérir un 14ème titre. Chelsea (2 fois) et Manchester City (2 fois) se partagent les championnats. Seul Leicester parviendra à jouer le trouble-fête (2016). Avec les Gunners, l’Allemand se contente de trois doublés Coupe d’Angleterre/Community Shield en 2014, 2015 et 2017. Pire encore : depuis la saison dernière, Arsenal a du mal à se mettre au niveau d’un big four composé de Manchester City, Liverpool, Tottenham et Chelsea. Des performances décevantes qui ont entrainé la chute d’Arsène Wenger, remplacé cet été par Unaï Emery, et officialisé la fin de l’aventure londonienne pour l’Allemand. Après une première moitié de championnat qui le verra jouer de moins en moins (13 fois titulaires quand même…), Özil finit par disparaître complètement des feuilles de match de l’ancien coach du PSG en 2019. Poussé vers la sortie par Emery en janvier, l’Allemand a toutefois refusé de partir. A peine plus d’un an après avoir prolongé son contrat (jusqu’en 2021), le champion du monde 2014 touche son énorme salaire sans jouer. Selon The Sun, cela commence à poser un sérieux problème aux Gunners. Seule la Chine, dont les portes du mercato ferment le 28 février représente une porte de sortie honorable. Pour lui ou pour les Gunners ? C’est la question que tous les observateurs se posent en Angleterre...

    Dans un tel contexte, une élimination en 16èmes de finale de la Ligue Europa, objectif avoué des Londoniens, serait un véritable camouflet pour Emery. Après la défaite (0-1) à l’aller et l’expulsion de Lacazette, c’est avec Matteo Guendouzi, 19 ans et arrivé cet été de Lorient dans l’anonymat le plus complet, qu’Emery préfère jouer la survie de des Gunners sur la scène européenne. Ça veut tout dire.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club