En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Avant Lyon-Barça, Genesio y croit : « bien gérer le match »

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Avant Lyon-Barça, Genesio y croit : « bien gérer le match »

    19 févr. 2019

    > Lyon - Barcelone (21h)

    Les Lyonnais n’ont pas peur. Au contraire, ils sont déterminés et prêts à relever le défi face à l’une des meilleures équipes d’Europe et au meilleur joueur du monde. A l’image de Bruno Genesio, c’est avec calme et sérénité que l’OL a préparé ce rendez-vous au sommet.

    Tout le monde semble beaucoup plus optimiste aujourd’hui pour Lyon qu’il y a deux mois lors du tirage au sort…

    Paradoxalement, plus on avance vers le match, plus j’ai l’impression qu’on est favoris pour la qualification. Il faut aussi beaucoup d’humilité. Il faut être certains qu’il va falloir faire encore plus d’efforts que d’habitude, avoir plus de discipline défensive pour être solides à la récupération du ballon, tout en ayant confiance en nos facultés avec le ballon. Il faut allier un peu les deux, avoir de la confiance et de l’humilité. Je pense que Barcelone va élever son niveau par rapport aux derniers matchs qu’on a pu voir. Il va falloir être très solide.

    La question récurrente quand on affronte le FC Barcelone, c’est : comment faire pour bloquer Messi ?

    La réponse du marquage individuel est pour moi obsolète face à un tel joueur. A un moment, il trouvera la solution. Avoir de la densité autour de lui, ça peut réduire son influence. Mais quand il est dans un grand soir, il est quand même capable de réaliser des choses que personne n’autre ne voit et ne fait, même dans la densité.

    On le dit en petite forme en ce moment… Face à Valladolid, sous vos yeux, il n’était pas à son meilleur niveau…

    Quand Messi est moins bien, il donne deux balles de but, il marque et il a trois occasions que le gardien sort de trois arrêts extraordinaires. S’il ne les fait pas, il peut finir avec trois buts. Il a un tel niveau d’habitude qu’on se dit qu’il est un peu moins bien. Mais même quand il l’est, il reste l’un des meilleurs joueurs du monde. Ça reste pour moi un génie du foot.

    « Il faut absolument préserver toutes nos chances pour le match retour »

    On entend toujours : « avec Lyon, il faut s’attendre à tout… ». Votre équipe est toujours aussi imprévisible ?

    On est une équipe parfois irrégulière dans nos résultats, même si je trouve qu’on a progressé dans ce domaine depuis le début de l’année 2019. Je crois qu’on oublie qu’on a une équipe très jeune. Face à des équipes moins bien classées, on a des résultats positifs, même si la manière n’a pas toujours été au rendez-vous.

    Dans quel état d’esprit l’équipe a-t-elle préparé cette rencontre ?

    Calmement et avec sérénité. Le danger dans ce genre de confrontations, parce que c’est pour beaucoup, y compris pour moi, un premier 8ème de finale de Ligue des Champions, c’est de jouer le match avant. Il faut du détachement par rapport à cet événement. Mais ce sont pour ces matchs qu’on fait ce métier d’entraîneur, et encore plus quand on est joueur. II n’y a pas d’impatience. Il faut aussi penser que ça se jouera sur deux matchs. Il faut absolument préserver toutes nos chances pour le match retour. Il faut être capables de bien gérer le match, avoir beaucoup de lucidité, en gérant bien nos temps forts et nos temps faibles.

    Ce qui ajoute encore à la difficulté, c’est de jouer sans Fékir…

    Nabil est notre capitaine, il est notre leader technique. Bien évidemment que c’est difficile de ne pas l’avoir demain (mardi), qui plus est à domicile. On sait qu’il est capable d’être décisif, qu’il est souvent performant dans ce genre de matchs. Mais une équipe, c’est aussi ça. Il faut être capable de pallier cette absence, il faudra en faire encore plus. Il y a des joueurs qui sont capables de prendre la place de Nabil sur le match de demain. Il faudra faire avec.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club