En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Avant Lyon-Barça, Ousmane Dembélé leur en met plein la vue

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Avant Lyon-Barça, Ousmane Dembélé leur en met plein la vue

    16 févr. 2019

    > Lyon - Barcelone (mardi, 21h)

    Rennes, Dortmund, Barcelone. A 21 ans, Ousmane Dembélé n’a pas de temps à perdre. Il est déjà loin le temps où le club d’Evreux accueillait, en 2004, un garçon frêle, mais déjà doué balle au pied. L’ailier est aussi déjà champion du monde depuis l’été dernier. Malgré quelques écarts de conduite, son talent est reconnu par tous les observateurs qui l’ont croisé.

    Ludovic Batelli* : « Une capacité à utiliser les deux pieds »

    « Ousmane se démarquait déjà par sa vitesse, sa gestuelle, sa capacité à utiliser les deux pieds. Il a eu une ascension vertigineuse qui l’a rapidement envoyé en Espoirs puis en A. Je me souviens d’un garçon plein de fraicheur, capable d’éliminer ses adversaires dans des courses folles. Il devait simplifier son jeu, jouer plus juste pour bien trouver ses coéquipiers. C’est un joueur de rupture, véloce, utilisé pour faire sauter les défenses adverses. Grâce à ses changements de direction, il prend ses adversaires à contre-pied. Il inscrit de superbes buts. Il est de plus en plus efficace dans les zones de vérités. Au-delà d’être superbes, il a marqué quelques buts importants. »

    *Son sélectionneur en U19

    Didier Deschamps* : « Il doit gagner en régularité »

    « C’est un joueur qui a connu beaucoup de choses malgré sa jeunesse. Il a eu des problèmes avec son club, il ne faut pas que ce soit une situation qui se répète. Ousmane doit encore prendre conscience des exigences du haut niveau. Dans la vie de groupe, il est gentil et attachant. Il a connu une rapide ascension, il est parti jeune à l’étranger dans des clubs importants comme Dortmund ou Barcelone, il faut digérer tout cela. Il a des qualités offensives qui lui permettent de débloquer beaucoup de situations, il a une marge de progression importante. »

    *Son sélectionneur en Equipe de France

    « A Rennes, tous les joueurs voyaient qu’ils avaient à faire à un futur grand »

    Philippe Montanier* : « On savait que c’était le futur du foot français »

    « Quand je l’ai eu au Stade Rennais, il n’avait pas encore signé son contrat professionnel. C’est toujours bien sûr un moment charnière dans la carrière d’un jeune joueur. Il y a beaucoup de sollicitations, il faut qu’il reste serein. Ousmane avait déjà, bien sûr, de grosses qualités. Moi, ma politique, c’est d’intégrer les jeunes progressivement pour ne pas aller trop vite avec eux. On m’a reproché de ne pas l’utiliser rapidement. On savait déjà que c’était le futur du foot français, qu’il avait le potentiel pour jouer dans les plus grands clubs européens. Je n’ai jamais rien eu à redire sur le comportement d’Ousmane. Il y a eu ce bras de fer entre les agents et le club autour de son contrat mais, niveau comportement c’était un bon garçon. Il n’a jamais fait d’écarts avec moi. Il était le petit frère du vestiaire, tous les joueurs voyaient qu’ils avaient à faire à un futur grand. »

    *Son ancien entraîneur au Stade Rennais

    Laurent Paganelli* : « J’ai été jeune joueur comme Ousmane ou Kylian, on ne vous pardonne rien »

     «  Les joueurs ont une énorme pression sur les épaules. J’ai été jeune joueur aussi comme Ousmane ou Kylian, on ne vous pardonne rien, ce n’est pas facile, mais je trouve qu’ils sont très intelligents, gèrent bien la pression. Ils répondent sur le terrain en étant excellents. Ousmane joue dans un grand club et il est bon. La France a la chance d’avoir des jeunes joueurs de talent, vous imaginez, à 20 ans, ils sont déjà champions du monde. Je n’aurais pas aimé jouer contre lui. Ça doit être terrible d’être en face de lui, on ne sait jamais ce qu’il va faire. Il est très véloce, attiré par le but. Il n’a pas fini de nous surprendre car il est jeune et a encore une longue carrière devant lui. »

    *Journaliste Canal +

    Sebastian Webling* : « Une sacrée doublette avec Aubameyang »

    « C’est un joueur qui plaisait beaucoup aux supporteurs de Dortmund car il faisait le spectacle. En venant au stade, les spectateurs savaient qu’ils auraient du spectacle. Avec nous, les journalistes, je me souviens d’un garçon respectueux, toujours avec le sourire. Il est arrivé jeune à Dortmund car il n’est pas resté longtemps en France comme Mbappé par exemple qui a fait le choix de rester en France. Il a eu la chance d’avoir un entraîneur comme Thomas Tuchel qui n’hésite pas à faire confiance aux jeunes. S’ils sont bons, ils jouent. Tuchel est le genre d’entraîneur qui sait mettre en confiance les jeunes, il a une très bonne relation avec ses joueurs. Dembélé s’entendait très bien avec Aubameyang, ça faisait une sacrée doublette. Le jeu de Dortmund a toujours été basé sur l’offensive, c’est encore le cas aujourd’hui avec Lucien Favre et Ousmane Dembélé avait parfaitement le style de jeu pour s’épanouir dans l’équipe. C’était un choix de carrière intelligent. »

    *Journaliste allemand spécialiste de Dortmund pour Funke Sport

    > Retrouvez cet article dans Le Foot Magazine, actuellement chez votre marchand de journaux


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club