En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Avant Madrid, Tuchel défend Neymar

    Paris-SG

    Actus

    Paris-SG

    Avant Madrid, Tuchel défend Neymar

    23 nov. 2019

    Alors que le PSG est en passe de retrouver la totalité de son effectif, ce qui n’est encore jamais arrivé depuis le début de saison, les niveaux de forme des uns et des autres sont scrutés, décortiqués, analysés et commentés par tous les observateurs du monde du football, y compris sur les réseaux sociaux où chacun donne son avis au moment où Thomas Tuchel va devoir faire des choix importants Notamment dans le domaine offensif où les 5 stars du PSG (Neymar, Mbappé, Di Maria, Icardi et Cavani) sont aptes à jouer. Qui faut-il enlever ? Et surtout, qui faut-il aligner à Madrid mardi ? Si Cavani part avec une longueur de retard, le choix s’annonce cornélien entre les quatre autres. Certains, à l’image de Mickaël Landreau, qui commentait PSG - Lille pour Canal+, ou encore le journaliste du Late Football Club, Philippe Carayon, très déçus par la prestation de Neymar contre les Nordistes, n’ont d’ailleurs pas hésité à réclamer sa tête, le plaçant sur le banc mardi prochain. Il est vrai que la prestation du Brésilien contre le LOSC a été indigne de son talent et de son statut au sein du PSG.

    De là à le voir sur le banc à Madrid ? Sans doute pas. Tuchel a notamment pris sa défense en expliquant les raisons de sa performance très moyenne hier soir. «  Je ne sais pas si c'est normal mais je n'attendais pas trop de lui vu qu'il a manqué six semaines, explique l’entraîneur allemand. C'est beaucoup pour un joueur comme lui qui a besoin de rythme, de sensations dans le jeu, de timing pour ses dribbles et pour être décisif. Ce n'était pas le cas aujourd'hui. Il a manqué de rythme et de précision mais aussi le timing pour être décisif. Mais après six semaines, c'était nécessaire qu'il joue 60 minutes, comme Thomas Meunier. Les deux ne sont pas blessés et c'est peut-être la meilleure chose aujourd'hui ».

    Au passage, le coach du PSG est également revenu sur la prestation compliquée de Meunier face aux Nordistes. « Idem pour Thomas qui a fait des erreurs en première mi-temps qu'il ne fait pas d'habitude. Après quatre semaines, cela peut arriver ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club