En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Avant Porto-Roma, la classe de Di Francesco

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Avant Porto-Roma, la classe de Di Francesco

    6 mars 2019

    > Porto - AS Roma (21h), match aller 1-2

    5ème du classement à 12 points du deuxième (Naples) et 25 de la Juventus, l’AS Roma ne fait pas la saison qu’elle espérait. Mais le pire a eu lieu sur un match : le derby de Rome. Humilié (3-0) par la Lazio, la Roma a été en dessous de tout. Manque d’envie, de combat, de fierté… la défaite a été très mal perçue par les dirigeants romains qui ont mis leur entraineur sur la sellette. Oublié l’exploit de la saison dernière face au Barça (3-0 au retour pour éliminer Messi et sa bande en quart de finale de la C1), si la Roma ne passe pas contre Porto (tirage qualifié de « facile » par l’entourage du club en décembre) celui qui est arrivé au club lors de l’été 2017 pourrait y perdre sa place. En Italie, on annonce même que Paulo Sousa, l’entraîneur attendu à Bordeaux, pourrait prendre sa place aussi sec. Tout ça, Eusebio Di Francesco le sait mieux que quiconque. C’est avec beaucoup de classe qu’il a abordé la situation et évoqué notamment la présence de Paulo Sousa en tribunes ce soir à Porto. «  Cela ne me dérange pas que Paulo Sousa soit en tribunes, aller voir des matchs fait partie de notre métier, cela pourrait ma’arriver aussi demain ».

    Très calme, mais déterminé, celui qui a été champion avec la Roma en 2001 a eu des mots forts quand il a été interrogé sur le contexte du match. « Je crois que depuis que je suis sur le banc de la Roma, c’est le moment le plus difficile, mais ça fait partie du travail . Je ne veux pas porter l’attention sur Eusebio Du Francesco et sur son futur », a t-il expliqué, avant de centrer le débat sur l’équipe et la qualification que les Italiens sont venus chercher au Portugal. « J’entends parler de beaucoup de choses, mais l’intérêt, c’est quoi ? L’intérêt commun des supporters romains c’est de passer ce tour, peu importe l’entraîneur. Je pense seulement à l’équipe et mes garçons, pas à moi. Je veux que nous fassions un grand match et ramener la qualification à Rome. Et la conséquence est que tout le monde en profite. Mais je veux rappeler que moi, je ne joue pas. Ce n’est pas le match d’Eusebio Di Francesco ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club