En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ça passe ou ça casse

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Ça passe ou ça casse

    30 nov. 2019

    > Strasbourg - Lyon (17h30)

    Rudi Garcia a choisi d’être très offensif au retour de Russie où l’OL a déçu. Tout le monde en a pris pour son grade, sauf lui. Un discours destiné à bouger son équipe, mais qui peut aussi se retourner contre Lyon si ça se passe mal.

    Après la prestation indigne de ses joueurs à Saint-Petersbourg, Rudi Garcia a sorti la sulfateuse et a tiré sur tout ce qui bouge. Sylvinho et son staff, accusés d’avoir mal préparé l’équipe aux joutes difficiles de l’automne où C1 et Ligue s’enchainent sur un rythme effréné, mais aussi ses joueurs, coupables à ses yeux de ne pas tout donner : tout le monde en a pris pour son grade. Fidèle à sa réputation, l’entraîneur de l’OL a omis de s’attribuer une quelconque responsabilité dans la faillite du Zénith et de l’actuelle faiblesse de son équipe...

    Avant un déplacement périlleux à la Meinau où Paris, Marseille et Lyon n’ont encore jamais réussi à s’imposer depuis le retour de Strasbourg en Ligue 1, le coach lyonnais a même rappelé « le retard pris en début de saison ». Face aux journalistes, Rudi Garcia a donné un aperçu de ce qu’allait être sa causerie d’avant match en Alsace. « On ne peut pas se continuer à être sur courant alternatif et être médiocre (…) Il faut garder notre qualité de jeu, mais il faut aussi hausser le ton sur le plan de l’animation défensive. On ne peut pas se permettre de commencer un match à l’extérieur en ayant pris deux buts, parce que c’est un peu ce qui arrive ces derniers temps (…) Il faut mettre plus de choses sur le terrain, la question c’est : qu’est-ce qu’ils ont envie de faire ? ». Avec ces derniers mots : « réponse demain après-midi, on va le savoir vite ».

    Seulement à 5 points d’Angers, troisième, mais déjà à 9 points de l’OM (qui a battu Brest hier en match avancé de la 15ème journée), l’OL n’a plus vraiment le droit de perdre des points en route. Et si un tel discours, très offensif, peut avoir des conséquences positives sur le comportement des joueurs, l’effet peut être complètement inverse si cela venait à mal se passer à la Meinau…

    Alors que le compte - rebours a commencé avant le match le plus important de la saison, mardi 10 décembre contre Leipzig, Lyon ne peut pas se permettre une nouvelle sortie de route.

    > Les équipes officielles :

    Strasbourg : Sels - Lala, Mitrovic (cap.), Djiku, Simakan, Caci - Liénard, Thomasson, Fofana - Mothiba, Ajorque

    Lyon : Lopes – Teté, DEnayrr (cap.), Marcelo,  Koné - Caqueret, Tousart, Rein-Adelaide - Terrier, Cornet, Dembélé


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club