En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Caen un an après...

    COUPE DE FRANCE

    Actus

    COUPE DE FRANCE

    Caen un an après...

    27 févr. 2019

    Le 1er mars 2018, Caen éliminait Lyon de la CF. Aujourd'hui, il fonce vers la Ligue 2...

    Il y a un an quasiment jour pour jour, le Stade Malherbe de Caen créait la surprise en éliminant Lyon de la Coupe de France au stade des quarts de finale. Depuis, c’est une véritable révolution qui a secoué le club normand.

    A Caen, le temps est passé vite, très vite depuis le 1er mars 2018, date de l’exploit en Coupe de France contre Lyon. Poussé vers la sortie, l’emblématique président Jean-François Fortin a vu Xavier Gravelaine (directeur général) lui emboîter le pas, ainsi que quasiment tous les cadres du club. De Rémi Vercoutre (retraite) à Julien Féret (laissé libre, aujourd’hui à Auxerre), en passant par Damien Da Silva (parti libre à Rennes) ou encore Rony Rodelin, transféré à Guingamp et Vincent Bessat, parti en Grèce (à Anorthosis). Sans parler d’Ivan Santini, le meilleur buteur du club (26 buts en 66 matchs au cours de ses deux saisons en Normandie) transféré à Anderlecht ou encore Aït Bennasser (qui ne jouait pas conte Lyon), retourné à Monaco (d’où il est reparti en prêt à Saint-Etienne). Le premier ayant été l’entraîneur, Patrice Garande.

    Au total, une bonne quinzaine de joueurs ont quitté la Normandie cet été. Le club a tenté de les remplacer au mieux avec un recrutement que l’on peut remettre en cause aujourd’hui. En dehors de Fayçal Fajr, qui réalise une bonne saison, Casimir Ninga (1 but la saison dernière, 3 cette saison) arrivé de Montpellier, Claudio Beauvue (2 buts la saison dernière, 3 cette saison), prêté par le Celta Vigo, l’ancien Nantais Yacine Bammou (3 buts la saison dernière, 2 cette saison) ou encore Paul Baysse (Bordeaux) sont loin de compenser les départs. Les autres joueurs (Khaoui, prêté par l’OM), Gradit (ex Tours), Reulet (ex Boulogne) ou Ndom (Reims) n’ont pas encore le niveau Ligue 1.

    Des changements qui se payent très cher aujourd’hui. Après 27 journées la saison dernière (on avait joué un match de plus à la même époque), Caen comptait 32 points et pointait à la 12ème place. Amiens, barragiste, était à 6 points derrière. Aujourd’hui les Normands échangeraient bien une dizaine de points contre une qualification…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club