En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    CAN : le Mali disqualifié ?

    CAN 2019

    Actus

    CAN 2019

    CAN : le Mali disqualifié ?

    12 juin 2019

    La menace de la FIFA

    C'est le 15 juin en fonction du déroulement de l'assemblée générale de la fédération malienne (Fémafoot) minée par de graves problèmes d'ingérence, que la FIFA décidera si elle exclue le Mali de la CAN.

    Décidément, la CAN 2019 qui doit être historique avec pour la première fois 24 équipes (en plus du fait qu’elle se déroule désormais en été) a du mal à confirmer le bon nombre de participants.

    Après avoir cru pendant longtemps devoir envisager d’accueillir une 25ème nation (les Comores revendiquaient leur droit de participer à la place du Cameroun mais ont été déboutés par le TAS), le risque demeure aujourd’hui de ne compter que 23 pays à partir du 21 juin prochain en Egypte.

    En effet, selon les informations peu rassurantes en provenance de la FIFA, le Mali pourrait bien être disqualifié. Voilà déjà plusieurs mois qu’une crise importante touche la Fédération malienne, minée par l’ingérence du pouvoir. Une situation contre laquelle la haute instance du football mondial a déjà mis en garde le pays africain (avec notamment la demande de rédiger de nouveaux statuts), sans résultat. Alors que la fédération malienne (Femafoot) est suspendue par la FIFA depuis mars 2017 et placée sous la tutelle d’un comité de normalisation (appelé Conor).

    Ultimatum fixé au 15 juin

    Aujourd’hui, la FIFA a donné un ultimatum au Mali : si la Femafoot ne peut pas organiser une assemblée générale dans des conditions normales, le 15 juin, où si celle-ci est sabotée, le Mali sera alors exclu de la CAN 2019.

    En cas de disqualification de la formation qui s’est brillamment qualifiée en terminant en tête du groupe C (sans perdre le moindre match), la CAF aura alors plusieurs solutions. Jouer la compétition à 23 et donc avec un groupe E (celui du Mali) avec seulement trois équipes (l’Angola, la Mauritanie et la Tunisie), repêcher le 3ème du groupe de qualification dans lequel figurait le Mali (le Gabon), ou encore, repêcher le meilleur troisième des groupes de qualification, à savoir le Burkina Faso. Avec toutefois un gros bémol pour les deux dernières solutions : le 15 juin prochain, date de l’ultimatum, nous ne serons plus qu’à 6 jours de l’ouverture de la compétition et cela fera très court comme délai pour qu’un invité de dernière minute se mette en ordre de marche. Restera alors une dernière solution : repêcher les Comores qui eux ont effectué la préparation comme s’ils allaient jouer la CAN…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club