En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ce classico, dernier cadeau de la LFP

    HUMEUR

    Actus

    HUMEUR

    Ce classico, dernier cadeau de la LFP

    13 sept. 2020

    Le billet de Stéphane Désenclos, rédacteur en chef

    C’est le dernier cadeau de la LFP version Boy de la Tour – Quillot : l’absurdité de programmer le classico dès la 3ème journée, moins d’un mois après la finale de la Ligue des Champions et en plein Covid…

    « C'est un grand match en France. Je suis très surpris qu'un très grand match soit programmé à la 3ème journée. Je ne comprends pas. Il doit être programmé au moins en octobre. C'est aussi le 2ème match pour Marseille ». Cette incompréhension de Thomas Tuchel en conférence de presse était passée quasiment sous silence depuis que le calendrier de Ligue 1 a été divulgué. Encore aujourd’hui à quelques heures du classico, on parle plus de l’impact du coronavirus, qui a lourdement touché les Parisiens mais n’a pas épargné les Marseillais (Payet a été touché et jouera son match de la saison, Rongier n’a joué que 20 minutes à Brest le week-end dernier, Sarr est absent…), que de la programmation de cette rencontre au sommet à ce moment de la saison. Bien sûr, une partie du calendrier est due au hasard, mais la LFP peut orienter ce hasard. C’est le cas dans tous les championnats. Pour résumer et simplifier : il suffit pour cela d’entrer desz priorités dans le logiciel avant de lancer le programme… Après avoir programmé la première journée de la Ligue 1 le même jour que la finale de la Ligue des Champions, « oublier » de repousser d’au moins 15 jours la reprise de la saison pour les clubs engagés en Coupe d’Europe (Paris mais aussi Lyon), comme c'est le cas dans tous les grands championnats, la Ligue programme donc le classico dès la 3ème journée, prouvant au passage qu’elle ne donne que très peu d’importance aux supporters. A cette époque, il était facilement imaginable que la jauge soit bloquée à 5 000 spectateurs, même lorsque le calendrier est sorti. On peut toujours en revanche espérer qu'en octobre ou novembre, la jauge sera augmentée... Résultat : ce classico va se jouer entre deux équipes diminuées physiquement, pas encore prêtes pour leur saison et dans un stade quasi vide. Paradoxalement, la chaine Telefoot, qui pourrait se plaindre de voir ce match au sommet dénaturé affiche son enthousiasme et milite même pour une victoire de l’OM qui « relancerait l’intérêt du championnat ». Sauf que l’OM est loin d’être à son meilleur niveau (et doit son succès à Brest au talent de Thauvin) et la perspective de voir le match se terminer sur un laborieux match nul mettant peu en valeur la Ligue 1 est bien réelle.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club