En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ce Paris transformé a tout à prouver

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Ce Paris transformé a tout à prouver

    25 août 2019

    > Paris SG - Toulouse (21h)

    Une semaine après avoir déjà perdu une première fois en Ligue 1, le club de la capitale (avec une équipe remaniée) doit prouver qu’il reste le PSG, unique favori pour le titre de champion, avec ou sans Neymar. Pour ça, les Parisiens doivent battre Toulouse en y mettant la manière.

    L’arrivée de Leonardo, un mercato très actif, un premier trophée gagné… On pensait en avoir définitivement terminé avec le PSG de la fin de saison dernière, apparu emprunté, désabusé et en manque de solutions. Mais la sortie laborieuse au Roazhon Park la semaine dernière a de nouveau installé le doute dans les esprits. Et pour cause : deux fois sous l’ère qatari le club de la capitale a perdu un match au mois d’août et deux fois il n’a pas été champion de France dix mois plus tard. En 2011 (défaite lors de la première journée 2011/2012 contre Lorient, Montpellier champion) et en 2016 (défaite lors de la 3ème journée 2016/2017 à Monaco, Monaco champion).

    Neymar plombe l’ambiance…

    C’est dire si la défaite, complètement logique, des Parisiens en Bretagne, a provoqué un mini tsunami. Surtout au moment où le club traverse une période délicate avec les envies de départs de Neymar et le feuilleton sur son avenir qui traine en longueur. Les mauvaises langues ont même été jusqu’à annoncer une sorte de début de rébellion du vestiaire... au sein duquel Thomas Tuchel ne ferait plus l’unanimité.

    Si ces rumeurs de bas étage sont à prendre avec beaucoup de réserve, en revanche il est certain que le PSG a la pression avant de recevoir Toulouse. Non seulement les Parisiens doivent gagner, mais si possible avec la manière, pour prouver que le match de Rennes n’était qu’un accident et surtout pas le retour du spectre de la triste fin de saison dernière…

    « Ce n’était pas notre meilleur match à Rennes, il y a beaucoup de choses à corriger. Mais j’ai vu un bon état d’esprit et de la qualité. Nous sommes prêts pour recommencer à gagner », a souligné un Thomas Tuchel plus décontracté hier en conférence de presse qu’il y a une semaine dans les couloirs du Roazhon Park.

    Thiago Silva sur le banc, un milieu Gueye - Sarabia - Verratti !

    Toujours privé de Neymar (qui ne jouera pas tant que sa situation ne sera pas clarifiée), mais aussi de Draxler, Herrera et Kehrer, blessés, Tuchel était confronté à plusieurs choix forts : il a préféré Dagba à Meunier (en difficulté depuis le début de saison) sur le côté droit, mais a aussi décidé de faire redescendre Marquinhos d'un cran en défense centrale au détriment de Thiago Silva, pour titulariser Gueye au poste de sentinelle. L'entraîneur allemand choisissant d'aligner un milieu inédit : Gueye - Sarabia - Verratti derrière une attaque Mbappé - Cavani - Di Maria, dont on attend beaucoup plus, dans l'animation, que face à Rennes.

    A Rennes, l’animation offensive a été quasiment inexistante et Cavani invisible. En dehors des actions individuelles de Mbappé, le club de la capitale a même été ennuyeux à mourir. Ce qui explique aussi les changements au milieu de terrain.

    Mais cela fait longtemps maintenant que le PSG laisse apparaître un gros déficit dans la construction de ses attaques et s’en remet aux talents de Mbappé ou Di Maria pour faire des différences. « On a peut-être laissé l’impression aux autres qu’il y a la possibilité de faire un résultat face à nous, notamment avec la finale de Coupe de France, a expliqué le technicien allemand. Mais c’est normal que tout le monde cherche des solutions contre le champion. On doit retrouver notre état d’esprit ».

    Même si on se dirige de plus en plus vers une saison supplémentaire de Neymar à Paris, le PSG doit prouver qu’il peut aussi proposer de belles choses sans le Brésilien.

    > Les équipes officielles

    PSG : Aréola - Dagba, Marquinhos (cap.), Diallo, Bernat - Gueye, Sarabia, Verratti - Mbappé, Cavani, Di Maria

    Toulouse : Reynet - Moreira, Amian, Diakhité, Gonçalves, Sylla - Vainqueur, Sangaré, Makengo - Gradel (cap.), Koulouris.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club