En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ces punchlines qui montrent que Stéphanois et Lyonnais se détestent

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Ces punchlines qui montrent que Stéphanois et Lyonnais se détestent

    6 oct. 2019

    SPECIAL DERBY

    Suite de notre série d'articles sur le derby avec quelques unes des plus belles punchlines, dont la palme revient à Roger Rocher (photo), même si Jean-Michel Aulas ne s'en laisse pas compter non plus...

    Roger Rocher

    (à l’époque de la domination des Verts sur le football français, pas daté)

    « En matière de football, Lyon sera toujours la banlieue de Saint-Etienne »

    Jean-Michel Aulas

    (le 4 octobre 2019, après l’officialisation de Puel sur le banc des Verts à la place de Printant)

    « J’espère qu’ils (ndlr : les Stéphanois) n’ont pris Puel uniquement pour nous battre, parce qu’ils vont être déçus ».

    Jean-Michel Aulas

    (25 septembre 2010, après la défaite de l’OL pour la centième)

    « On joue la Ligue des Champions, pas comme Saint-Etienne qui la joue sur Playstation »

    Jean-Michel Aulas

    (en 2005 avant le derby dans le Forez)

    « La seule chose qui me fait trembler à Geoffroy-Guichard, c'est le froid. »

    Bernard Lacombe

    (En 1999 à propos du retour des Verts en Ligue 1)

    « C'est bien de retrouver les Verts cette saison, ça nous fait six points et une bonne recette assurée ! »

    Bernard Caïazzo

    (en août 2008 quand l’OL recrute l’ancien stéphanois Piquionne, alors à Monaco)

    « L'OL rêvait de faire venir Drogba ou Eto'o. Ce que je vois, c’est Piquionne qui signe. Et il a 30 ans. »

    Sonny Anderson

    (durant sa carrière Lyonnaise, entre 1999 et 2003, pas daté)

    « On n'a pas le droit de perdre contre Saint-Etienne, Quand on est de Lyon, il faut battre les Verts et puis c'est tout. »

    Raymond Domenech

    (joueur de l’OL entre 70 et 78 et entraîneur de l’OL entre 1988 et 1993, pour l’ensemble de son œuvre, pas daté)

    « A l'envers comme à l'endroit, le maillot vert me donne des boutons »

    Jacques Santini

    (En 1993, entraîneur des Verts après la victoire dans le derby)

    « Je suis content, non pas pour moi, mais parce que si nous avions perdu, les Lyonnais auraient été heureux. »

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club