En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Cette fois, c'est la dernière chance

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Cette fois, c'est la dernière chance

    3 mai 2019

    > Strasbourg - OM (20h45)

    Tombé à la 6ème depuis mardi avec la victoire de Montpellier sur Paris, l’OM peut-il encore espérer quelque chose de sa fin de saison ? Une chose est sûre : si les Olympiens ne gagnent pas à Strasbourg ce soir et que les Verts ramènent, ne serait-ce qu’un point de Monaco, ce sera plus que compromis. Il faudra alors un grand pouvoir d’imagination à Rudi Garcia pour expliquer le contraire. Officiellement, si Lyon fait un meilleur résultat dimanche contre Lille que l’OM en Alsace ce soir, le podium sera mathématiquement hors de portée.   Mais on n’en est pas encore là. « Il reste 12 points en jeu, tant que ce sera possible mathématiquement, on y croira », expliquait Dimitri Payet en conférence de presse.

    Même si le discours ressemble un peu à celui des lanternes rouges avec 15 points de retard à 6 matchs de la fin, qui ont du mal à gagner des matchs et qui se raccrochent à une calculatrice…
    Le plus difficile pour l’OM, ce n’est pas son calendrier, qui l’oppose ce soir à une des équipes déjà en vacances, avec le PSG et Rennes, puis la semaine prochaine à Lyon, avant un déplacement à Toulouse et la réception de Montpellier. Au contraire, ce calendrier peut permettre aux Phocéens de régler directement les comptes avec leurs principaux concurrents (hormis Saint-Etienne qui reçoit Montpellier la semaine prochaine). Non, le plus difficile pour l’OM est de rompre avec ses mauvaises habitudes. Troisième plus mauvaise défense de Ligue 1 à l’extérieur derrière Guingamp et Nîmes, Marseille encaisse 1,88 but par match loin de ses bases en moyenne depuis le début de la saison. Une moyenne passée à 1,42 but en 2019 mais qui reste beaucoup trop élevée. « À l'extérieur, on prend des wagons de buts. On a trop de défaites », enrage Garcia. « Si on avait transformé la moitié de ces défaites en nuls, on serait dans la course. Mais quand vous jouez la 34e journée, les chiffres sont éloquents, on ne défend pas suffisamment bien ».

    3 au Parc, 2 à Bordeaux, 1 à Guingamp, qui aurait pu en inscrire au moins un de plus (cela s’est joué à 2 mm sur une tête de Thuram, avec la goal-line technology)… La priorité des priorités est pointée : faire bloc derrière avant d’espérer marquer contre la 6ème plus mauvaise défense de Ligue 1 à domicile (22 buts encaissés en 17 matchs).

    En face, si les Alsaciens n’ont plus rien à jouer au classement, ils ont quand même de (très) bonnes raisons de vouloir battre l’OM. Un match toujours à part quand on est supporter du Racing. « Marseille nous avait battus au match aller, nous avons une revanche à prendre. Généralement, on réussit bien contre les gros. Quoi qu'il arrive, la saison restera gravée, mais les supporters vont être chauds pour ce match face à Marseille. On veut leur donner du plaisir, cela passe par des efforts et des résultats », prévient Jonas Martin de retour de sa grave blessure (qui l’a vu manquer la finale de la Coupe de la Ligue) et qui, lui, a encore faim.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club