En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Comment Neymar a retrouvé le sourire

    Enquête

    Actus

    Enquête

    Comment Neymar a retrouvé le sourire

    13 oct. 2019

    6 semaines après la fin du mercato

    Comme le dit en souriant Leonardo, le feuilleton Neymar est digne d'une saga d'Hollywood. Retour sur les 6 semaines qui ont redonné le sourire au Brésilien du PSG.

    Samedi 31 août. Après trois mois d’un feuilleton alimenté par l’envie de Neymar de quitter le PSG et l’exploitation souvent très limite des médias de l’information, la sanction (attendue) tombe : Neymar reste au PSG. La star brésilienne s’est fait une raison et, deux jours avant la fin du marché des transferts, prévient le PSG qu’il renonce à ses envies de départ.

    Samedi 7 septembre. Comme un symbole, c’est sous le maillot du Brésil que Neymar fait son grand retour sur les terrains de football.

    Sélectionné par Tite en plein cœur de la polémique sur son départ, alors qu’il n’avait pas encore repris avec Paris, le Brésilien s’est donc envolé pour Miami affronter la Colombie et le Pérou en match amical. Alors qu’il n’a plus joué depuis 3 mois et sa grave blessure au pied, Neymar régale. Un but et une passe décisive viennent ponctuer sa performance. Surtout, Neymar retrouve le sourire en même temps qu’il retrouve le ballon. On se souvient alors de cette phrase prononcée par son père (qui ne dit pas que des bêtises) : « quand mon fils pourra de nouveau jouer, il se sentira beaucoup mieux ».

    Jeudi 12 septembre. Revenu à Paris dans la nuit, Neymar rejoint le centre d’entraînement du club avec la ferme intention de prouver qu’il sera désormais 100% concentré sur la saison du PSG. Le premier moment fort de sa saison survient. Alors qu’il a la possibilité de rester aux soins pour récupérer de ses matchs amicaux (même s’il n’a joué que 30 minutes lors du deuxième match contre le Pérou), Neymar demande à Tuchel de s’entraîner avec les autres joueurs, comme si de rien n’était. Son objectif : convaincre son coach de l’aligner dès le samedi contre Strasbourg pour le compte de la 5ème journée de championnat.

    Depuis qu’il sait qu’il passera au minimum une saison de plus sous les couleurs parisiennes, Neymar réfléchit à sa communication. Ses proches, mais aussi les dirigeants parisiens orientent celle-ci sur deux points forts : il n’a rien contre le PSG et il va se donner à fond pour le club de la capitale.

    Tuchel sait que son but à Lyon vaut plus que 3 points...

    Samedi 14 septembre, 19h19. Accueilli sous les sifflets que lui avaient promis les supporters, Neymar termine un match correct contre les Alsaciens par une superbe reprise de volée acrobatique qui offre la victoire au PSG dans les arrêts de jeu. Sa célébration est sobre et traduit une certaine humilité de sa part. Un peu plus tard en salle de presse, le Brésilien brise ses habitudes en se présentant devant les journalistes. Le discours semble savamment préparé. Neymar reconnaît ses envies de départs mais comme prévu, insiste sur les deux axes principaux de sa communication, clairement réfléchis. Le Brésilien en rajoute même un troisième : il assume et se dit prêt à vivre ce traitement (sifflets et banderoles hostiles), comme s’il « jouait tout le temps à l’extérieur ».

    Dimanche 22 septembre, 22h44. 8 jours après avoir été le héros du match contre Strasbourg, Neymar est le héros du choc de la 6ème journée contre Lyon. Cette fois-ci, ce n’est pas une reprise acrobatique mais un geste de grande classe au milieu de la défense lyonnaise qui lui permet d’offrir la victoire à son équipe. Sur son banc, Tuchel exulte. L’entraîneur allemand sait que ce but vaut beaucoup plus que trois points. Il s’offre même le luxe de sortir le Brésilien pendant les arrêts de jeu, comme pour sublimer sa rédemption.

    De retour au vestiaire, les coéquipiers de Neymar ont compris que l’affront de l’été était en grande partie lavé. En huit jours, le Brésilien a montré, non seulement que le club de la capitale avait besoin de lui (et donc les supporters aussi), mais surtout, qu’il était bien investi à 200% dans le projet parisien. « On ne va pas parler du mercato, résume Ander Herrera. Maintenant Neymar est avec nous, il est fantastique. Nous sommes très contents et j’espère qu’il jouera comme cela toute la saison ».

    Plus le temps passe, plus Neymar donne l’impression d’oublier son vrai faux départ à Barcelone. A l’entraînement, la star du PSG redevient celle qu'elle était à ses débuts dans la capitale. « Il est à 100% avec nous, pendant la semaine, il rigole à l’entraînement, il est fiable », souligne Tuchel.

    Samedi 28 septembre, 18h31. Orphelin de Kylian Mbappé, blessé depuis son retour, Neymar voit le n°7 parisien entrer en jeu à Bordeaux pour la dernière demi-heure du match. Immédiatement, on voit de nouvelles étincelles allumer le jeu du PSG. A la 70ème minute du match, le Français sert le Brésilien sur un plateau pour le seul but de la rencontre. 3ème but en quatre matchs pour Neymar, troisième but qui offre les 3 points au PSG. Au total, ça fait 9.

    Retour en C1, dix mois après...

    Samedi 9 octobre. Le choc surprise de la 9ème journée, qui voit le PSG recevoir Angers en qualité de dauphin, va être l’occasion de constater l’évolution de la rédemption de la star brésilienne. Pour commencer, le climat du Parc est apaisé, le Brésilien est de moins en moins vu comme « le traitre » qui a manqué de respect au club.

    Sur le terrain aussi, les choses semblent avoir changé. Certes, Neymar s’agace des fautes à répétition commises sur lui (sifflées ou pas), mais ne lâche rien. Même s’il n’est pas toujours très heureux dans ses tentatives, le Brésilien donne l’impression de s’accrocher. Tout en respectant les valeurs collectives de son équipe, il est clair qu’il veut marquer, mais pas à n’importe quel prix. A la 90ème minute, Butelle qui s’est mis à plusieurs reprises en travers de sa route, ne peut que s’incliner… Et à cet instant, on sent le Parc vibrer. Comme si une large partie des supporters était soulagée de le voir enfin arriver à marquer. Une attitude qui n’a pas échappé à Leonardo et Al-Khelaïfi en tribune. En interne, ce match est perçu comme un pas de plus pour la reconquête des supporters par le Brésilien. Si Paris passe la trêve internationale seul en tête, avec deux points d’avance sur Nantes, en jouant depuis un mois et demi sans Mbappé (de nouveau éloigné des terrazins après son entyrée à Bordeaux et quelques minutes face à Galatasaray)  et Cavani, il le doit en grande partie à Neymar.

    Mercredi 9 octobre. A Hong-Kong où il se trouve avec sa sélection pour deux matchs amicaux (contre le Sénégal et le Nigéria), Neymar va faire une sortie inattendue. Interrogée par la chaine Fox, le Brésilien adresse un message très fort aux supporters du PSG. «  je suis heureux en sélection et avec mon club aussi, explique-t-il. Tout le monde sait ce qui s’est passé lors du dernier mercato, mes envies de départ, mais aujourd’hui je suis heureux et je me sens à l’aise dans mon club ». Et à Neymar d’ajouter : « la saison a bien commencé pour moi. Je vais défendre mon club bec et ongle, je me donnerai à 100% pour que nous puissions faire de grandes choses ».

    Dès le début de la semaine, Neymar sera de retour à Paris pour préparer sa première grosse semaine avec son club (3 matchs en 8 jours). Libéré plus tôt que prévu de sa suspension en Ligue des Champions (passée de 3 à 2 matchs en appel), il fera son grand retour dans la reine des compétitions, dix mois après son dernier match en C1, le 11 décembre à Belgrade (victoire 4-1 contre l’Etoile rouge). Ce sera le 22 octobre à Bruges. C’est désormais dans cette compétition qu’il est attendu. Mais pas avant 4 mois et demi.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club