En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Comment Villas-Boas veut se servir de la malédiction...

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Comment Villas-Boas veut se servir de la malédiction...

    2 févr. 2020

    > Bordeaux - OM (21h)

    42 ans, bientôt 43. Pour trouver trace de la dernière victoire de l’OM à Bordeaux, il faut remonter au 1er octobre 1977. Un autre temps. C’était l’époque des Trésor (qui prend sa retraite et donnera le coup d’envoi), Berdoll, Bracci, Mingeon ou Boubaca côté OM, Bergeroo, Furlan (le coach d’Auxerre), Rohr ou encore Giresse côté Bordelais. Des buts de Berdoll et Zvunka avaient répondu à l’ouverture du score de Giresse. Depuis, les Marseillais sont venus jouer à 34 reprises à Bordeaux, sans jamais parvenir à s’imposer. Les Marseillais se sont même inclinés à 21 reprises, pour 13 nuls. C’est dire si l’attente des supporters est grande. Au classement, 13 points séparent les Olympiens (2èmes) et les Girondins (12èmes), mais c’est surtout dans le nombre de défaite que la différence est marquée. Quand les Marseillais n’ont perdu que trois matchs (comme le PSG), les Girondins en ont déjà perdu 8…

    « Benoit Costil, j’ai trouvé ça totalement curieux qu’il se focalise sur Marseille comme le match de sa vie »

    De quoi donner confiance aux supporters, qui comptent sur Villas-Boas pour trouver la clé et ouvrir la porte du succès. La fin de l’humiliation. Inutile de dire que pendant toute la semaine, le sujet est revenu sur le tapis, comme une véritable obsession, qui a gagné Villas-Boas. « C’est vrai que Marseille n’a pas gagné à Bordeaux depuis 42 ans. Alors, on a surement demandé ça aux entraineurs de l’OM 42 fois (rires). On en a envie évidemment, la statistique parle d’une façon très claire. On va utiliser ça comme une motivation », a prévenu le technicien portugais qui a égratigné Benoit Costil au passage. « On va retrouver une équipe motivée, avec un gardien qui a parlé de vouloir battre l’OM. On va utiliser ça comme motivation pour nous (…) C’est un gros match. C’est un match où tout peut se passer. Pour Benoit Costil, j’ai trouvé ça totalement curieux qu’il se focalise sur Marseille comme le match de sa vie, mais bon. Quand l’OM joue, ce sont des matches qui sont importants pour tout le monde. Benoit Costil a fait son discours de motivation, on va l’utiliser pour nous de la même façon »

    Pour l’entraîneur marseillais, l’aspect historique peut faire la différence. Et il compte bien actionner ce levier.

    « Cela reste un match qu’on va jouer contre Bordeaux. La chose historique, on va l’utiliser comme motivation, mais cela a été fait beaucoup d’années avant aujourd’hui. J’espère que cette invincibilité va tomber avec ce groupe parce qu’on est sur une bonne dynamique, et je ne veux pas l’arrêter à Bordeaux ».

    Les équipes officielles :

    Bordeaux : Costil (cap.) - Kwateng, Koscielny, Pablo, Sabaly - Basic, Otavio - Oudin, De Préville, Hwang - Briand

    OM : Mandanda (cap) - Sakaï, Alvaro, Caleta-Car, Amavi - Kamara, Rongier, Sanson - Sarr, Benedetto, Payet

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club