En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Courbis à Caen comme à Rennes ?

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Courbis à Caen comme à Rennes ?

    17 févr. 2019

    > Caen - Strasbourg (15h)

    Depuis hier, le groupe caennais profite de l'expérience de Rolland Courbis, arrivé en Normandie pour aider Fabien Mercadal. Il y a trois à Rennes, cela avait commencé comme ça avant que le truculent globe trotter ne prenne la place de Philippe Montanier...

    Depuis hier, Rolland Courbis est au près des joueurs du Stade Malherbe de Caen. «Coordinateur, relayeur ou ce que vous voulez, ce qui compte n'étant pas le titre mais la qualité du boulot ! » a expliqué, un brin agacé, le président du club, Gilles Sergent,  qui a sollicité l’aide de l’emblématique technicien français, réputé pour sa capacité à tirer le maximum d’un groupe. Officiellement, le globe trotter entraineur ne vient pas pour prendre la place de Fabien Mercadal mais pour lui apporter l’expérience qu’i n’a pas. Officieusement, la situation n’est pas sans rappeler celle du Stade Rennais il y a un peu plus de trois ans. Arrivé en Bretagne avec le titre de « conseiller du président », Courbis avait été bombardé entraineur de l’équipe première quelques jours plus tard, à la place de Philippe Montanier. En débarquant à Rennes, en janvier 2016, Courbis avait pourtant clamé haut et fort qu’il ne venait pas pour prendre la place de Montanier. Au lendemain d’une élimination en 16èmes de finale de la Coupe de France face à Bourg-en-Bresse (Ligue 2), il a été rattrapé par les ambitions du président Ruello qui avait peur de voir son équipe rater une place en Coupe d’Europe. A l’époque, Rennes était 6ème, à 3 points d’Angers et 2 de Nice. Il terminera 8ème, devant Angers mais à 11 points de Nice, 4ème.

    Aujourd’hui bien sûr, la situation de Caen est complètement différente et c’est du maintien dont il est question. Après 5 saisons de suite en Ligue 1, ce qui n’était jamais arrivé dans l’histoire du club normand, la descente guette une équipe en proie au doute, sans que Mercadal ne trouve les mots. Mais est-il responsable de quoi que ce soit ? En manque de tout (de talent surtout), l’équipe normande est surtout victime d’un été désastreux. Tout le travail de l’équipe Fortin (épaulé par Xavier Gravelaine) a été réduit à néant pour repartir sur de nouvelles bases. Aujourd’hui, le SMC cherche désespérément à éviter d’en payer les conséquences. Et tous les moyens sont bons.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club