En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Courbis se lâche : « le président de Guingamp a lancé cette alerte pour nous emmerder »

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Courbis se lâche : « le président de Guingamp a lancé cette alerte pour nous emmerder »

    19 avr. 2019

    Le 4 mai, Caen va à Guingamp...

    Plus la fin de saison approche, plus la tension monte à tous les niveaux. Dans le haut du classement, avec cette lutte acharnée pour les places européennes, mais encore davantage dans le bas, où Dijon, Caen et Guingamp se disputent la place de barragiste pour tenter de sauver leur saison. Et la semaine a été marquée par les soupçons d’arrangement entre Caen et Angers (0-1) à l’occasion de la 32ème journée. Selon le président de Guingamp, Bertrand Desplat, des échanges auraient eu lieu entre certains joueurs des deux clubs pour favoriser la victoire des Normands. Si le résultat du match prouve à lui tout seul que cela n’a pas fonctionné, en revanche, ces accusations (portées avant le match au près de la LFP) ont donné encore un peu plus de piment à la savoureuse conférence de presse de Rolland Courbis avant le déplacement de Caen à Nice pour le compte de la 33ème journée (samedi à 20h).

    « On sait qu'on est petits, mais vouloir nous écraser comme des cafards que nous ne sommes pas, c'est plus que désagréable »

    « Dans la période qui est la nôtre, et on l'a encore vu avec cette mascarade du président de Guingamp, rien ne nous est épargné. On sait qu'on est petits, mais vouloir nous écraser comme des cafards que nous ne sommes pas, c'est plus que désagréable, a expliqué le truculent co- entraineur de Caen. On va faire le maximum pour rester debout et sait-on jamais... On va jouer les matches et si on doit les perdre, ce ne sera pas par forfait, ni en inventant le genre de conneries que je viens de voir ».

    Bien sûr, les soupçons de tentative de corruption ont largement été évoqués lors de cette conférence de presse « Courbissienne ».

    « Le président de Guingamp a lancé cette alerte pour nous emmerder. Si ça lui permet de rester en Ligue 1, il aura réussi son coup. On peut être passionné, inquiet de l'avenir de son club sans dépasser certaines limites. Les limites ont été dépassées et j'espère que ça n'en restera pas là. S'il est démontré que c'est une invention, ça se terminera comment ? Je ne sais pas. » Et à celui qui est venu à Caen pour aider Fabien Mercadal d’ajouter : «  J'espère qu'on donnera rapidement le nom du joueur de Guingamp et celui d'Angers. Si c'est le cas, je le redis, je présenterai mes excuses ».

    Alors qu’une enquête est en cours, orchestrée par la LFP, on attend avec impatience la 35ème journée et le déplacement de Caen au Roudourou…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club