En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Couvre-feu : le casse-tête des clubs amateurs

    AMATEURS

    Actus

    AMATEURS

    Couvre-feu : le casse-tête des clubs amateurs

    15 oct. 2020

    Le président de Versailles (N2) réclame la suspension du championnat

    Si tous les clubs cherchent déjà les moyens de réorganiser les séances d’entraînement, qui devront se terminer à 20h30 au plus tard dans les zones concernées par le couvre-feu, cela pourrait bien poser un vrai problème d’équité sportive. Le président du FC Versailles (National 2) réclame une suspension du championnat pour les prochaines semaines. (photo : Yousef Chibhi, entraineur du FC Versailles).

    C’est passé quasiment inaperçu pour beaucoup, mais en fixant un couvre-feu à partir de 21h dans certaines métropoles, ainsi que dans toute l’Ile de France, le président Macron a ébranlé le monde du football amateur. Les mesures imposées à partir de vendredi à minuit vont en effet avoir un impact direct sur les clubs amateurs. « Ça enlève automatiquement une heure dans les créneaux horaires pour les entraînements par jour », constate Jean-Paul Meurillon, président du district des Yvelines, qui compte près de 45000 licenciés. « Sans parler des disponibilités des joueurs pour participer aux entrainements », ajoute-t-il. En dehors des plus jeunes qui ont le mercredi après-midi de libre, tous les entrainements sont plutôt organisés entrer 18h et 22h. « Avec le couvre-feu, les entrainements devront se terminer vers 20h30 au plus tard pour laisser le temps aux joueurs de rentrer chez eux » précise le dirigeant qui dès ce matin a commencé à échanger avec différents présidents de clubs sur la meilleure façon de s’adapter.

    « Nous nous réunissons ce soir pour en discuter et prendre les décisions qui s’imposent », nous explique Floran Baudoin, président d’un club amateur en Île de France. « On peut penser que certaines équipes qui s’entraînaient deux fois par semaine n’auront plus qu’un entrainement, pour permettre à tout le monde de trouver un créneau ».

    L'équité sportive bafouée

    Avec un problème qui se dessine déjà : les adultes (séniors et vétérans) qui « travaillent parfois assez loin et qui ne peuvent pas être rentrés chez eux avant 19 ou 20h ». 20h ou 20h15 c’était le début des séances du soir, ce sera désormais quasiment l’heure du coup de sifflet final.

    Un sacré casse-tête en perspective qui va forcément créer des inégalités entre les clubs. Ceux qui auront la possibilité de programmer des entrainements pour tous et dans les meilleures conditions auront forcément de meilleurs résultats… Une situation que dénonce Daniel Voisin, président du FC Versailles, nouvellement promu en National 2. « Certains clubs de notre championnat s’entraînent en journée, mais ce n’est pas notre cas », explique-t-t-il. « Tous nos entraînements, des équipes U17 aux séniors, féminines comprises, sont programmées le soir entre 20h et 22h, une fois que les joueurs sont rentrés de leur travail. Et en Île de France, certains ont une heure de transport pour venir. A moins d’obtenir une dérogation, nous ne pourrons plus nous entrainer. Cela pose un problème d’équité avec les autres équipes du groupe qui ne sont pas concernées par le couvre-feu ou qui s’entrainent l’après-midi ». Pour M. Voisin, il n’y a que deux solutions : obtenir une dérogation (ce qui semble très peu probable) ou mettre entre parenthèses le championnat pendant les six semaines de couvre-feu. « C’est ce que la Ligue d’Île de France a fait pour le football en salle » souligne le dirigeant. « Alors que certains départements fermaient les salles et pas d’autres, la Ligue a décidé de tout arrêter en attendant l’amélioration de la situation. Entre le 5 décembre et le 7 janvier, il y a des dates de libre... » Si le virus le permet, en revanche, les conditions météorologiques pourraient alors s'en mêler, en compliquant encore la situation...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club