En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Dani Alvès, le facteur X

    Manchester United - PSG

    Actus

    Manchester United - PSG

    Dani Alvès, le facteur X

    12 févr. 2019

    « Courir les uns pour les autres »

    A 35 ans et avec ses 112 matchs de C1, Dani Alvès, invité de dernière minute dans le onze du PSG peut avoir un rôle déterminant.

    Sauf grosse surprise de dernière minute, c’est bien Dani Alves qui va remplacer numériquement Edinson Cavani. Si la position précise du Brésilien reste un peu mystérieuse, on peut s’attendre à le voir évoluer sur le côté droit en phase offensive pour prendre les espaces dans le dos de Luke Shaw, le latéral gauche de Manchester (très offensif), tout en donnant un coup de main à Marquinhos dans l’axe en phase défensive. Très actif contre Bordeaux samedi en championnat (24ème journée, 1-0), le Brésilien aux 112 matchs de Ligue des Champions, deux fois vainqueur de la compétition avec le Barça (2011 et 2015) aura un rôle déterminant pour contrer le milieu des Mancuniens. Sa présence amène aussi une bonne dose d’expérience en plus à l’équipe parisienne (578 matchs de C1 au compteur pour l’ensemble des 11 titulaires probables).

    Avant de s’envoler pour l’Angleterre, celui qui a aussi remporté deux C3 (en 2006 et 2007 avec le FC Séville) a donné les clés du match à Old Trafford.

    «  Il faut élever notre niveau de performance, de concentration, élever notre niveau dans les duels, mais je sais que nous pouvons le faire, et que nous allons le faire, explique Dani Alvès sur le site officiel du club. Ce ne sera pas simple évidemment, ils ne nous feront pas de cadeaux. Nous allons devoir courir les uns pour les autres pour décrocher la qualification ».

    Pour le Brésilien, la réference reste le double affrontement contre Liverpool en phase de poule.

    «  À Liverpool, nous en avions commis quelques erreurs, et nous avons su surpasser cela ensuite. Mais nous ne pouvons plus nous permettre de les commettre à ce stade de la compétition. Nous avons réussi à créer une identité de jeu après le match contre Liverpool, et nous sommes parvenus à terminer premiers de la poule. Il faut soigner tous les détails, pour n'avoir aucun regret à l'arrivée.»


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club