En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Delort rattrape le temps perdu

    Actus

    Delort rattrape le temps perdu

    10 févr. 2019

    > Montpellier - Monaco (15h)

    Instable, imprévisible. À 27 ans, Andy Delort a déjà vécu une carrière bien remplie. Passé par l’Angleterre et le Mexique, l’attaquant a longtemps attendu son heure. Prêté cette saison par Toulouse à Montpellier, l’international U-20 confirme les espoirs entrevus à ses débuts en Ligue 2. Ça fait un bail…

    Formé au FC Sète, Andy Delort va se révéler à Tours lors de la saison 2013/2014. En Ligue 2, le joueur inscrit 24 buts en 36 matchs. Convoité, Delort rejoint Wigan (deuxième division anglaise) l’été suivant pour 4 millions d’euros. Le début de la tourmente pour le joueur qui ne s’impose pas en Championship (11 matchs, 0 but) et revient en prêt à Tours pour sauver le club de la relégation. Après avoir contribué au maintien du club (en inscrivant 2 buts), l’attaquant français débarque à Caen en juillet 2015.
    Pour sa première expérience en Ligue 1, le Sétois ne déçoit pas. Avec 12 buts en 36 matchs, Delort contribuera à l’inattendue 7ème place du club caennais à l’issue de la saison. Parfaitement relancé, il s’engage dans la foulée au Mexique afin de rejoindre André-Pierre Gignac aux Tigres UANL. Le club basé à Monterrey déboursera plus de 8 millions pour Delort qui malgré quelques fulgurances ne s’adaptera jamais à l’équipe sud-américaine. Revenu en France à Toulouse en janvier 2017, le joueur faisait part de sa frustration quant à son instabilité dabs les colonnes de l’Équipe. « J’ai pleuré dans ma vie. Que ce soit en bien ou en mal. J’ai vécu des choses extraordinaires et des choses très dures. […] Alors je n’oublie pas mes pleurs. Au Mexique, je ne jouais pas tout le temps. Le peu de fois où j’ai joué, j’ai marqué, mais ça ne s’est pas bien passé non plus. Je regrette les années que j’ai gâchées. ».

    A Toulouse, le natif de Sète n’est pas bien dans sa peau. IL marque moins ( 5 buts), il joue beaucoup moins et n’est pas loin de toucher le fond. Fin mars il est arrêté au volant de sa voiture sans permis et avec 2g d’alcool dans le sang.
    Son prêt à Montpellier va le remettre dans le droit chemin. Celui qui mène au but. A 27 ans, il trouve la maturité qui semblait lui manquer. « Cela serait vraiment difficile de retourner à Toulouse, explique Delort aujourd’hui. Cela ne s'est pas mal passé, mais l'état d'esprit n'est pas le même qu'à Montpellier. Ce club ne me correspondait pas (…) Je suis fait pour jouer à Montpellier.».

    Bien dans sa peau, bien dans ses baskets, Delort retrouve le chemin des filets.

    En 22 apparitions en Ligue 1, il a déjà marqué 8 buts (+ 4 passes décisives) et se rapproche des stats de sa meilleure saison au plus haut niveau, il y a 3 ans sous le maillot de Caen.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club