En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Des Verts sous pression

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Des Verts sous pression

    15 sept. 2019

    > Saint-Etienne -Toulouse (17h)

    Avec seulement 4 points en 4 matchs, Saint-Etienne est à la peine en ce début de saison et se trouve dans l’obligation de ne plus rien lâcher à Geoffroy-Guichard.

    Une seule victoire, un nul et deux défaites : c’est le bilan inquiétant des Verts au moment de recevoir Toulouse pour le compte de la 5ème journée (17h à Geoffroy-Guichard). Pire : pour leur seul match à domicile, les Stéphanois n’ont pas réussi à faire mieux qu’un mal nul (1-1) face au promu brestois (égalisation de Bouanga à 7 minutes de la fin). Certes, le championnat ne fait que commencer, mais à 4 jours du déplacement à Genk pour son entrée en lice en Ligue Europa, les Verts voient déjà clignoter les signaux annonçant le danger. Avec un problème de taille : l’incapacité à marquer des buts. Depuis le début de saison, les joueurs de Ghislain Printant n’ont trouvé le chemin des filets qu’à trois reprises. En Ligue 1, une seule équipe a fait pire : la lanterne rouge, Dijon.
    « Pour l’instant, l’efficacité nous a fait défaut, explique Ghislan Printant, bienn  conscient du manque. A Marseille, on e réussi à déséquilibrer notre adversaire, mais malheureusement, il a manqué la dernière passe. C’est là-dessus qu’on doit progresser ».
    La méforme de Khazri (qui a participé à la CAN avec la Tunisie) et de Boudebouz (qui a très peu joué la saison dernière) peut expliquer en partie les problèmes offensifs, mais pas que. Béric et Diony symbolisent à eux tout seul le problème. Les deux derniers attaquants de pointe recrutés sont devenus des boulets pour le club du Forez.  Même si le premier a quand même inscrit 30 buts en 86 matchs sous le maillot stéphanois, contre 5 en 47 matchs pour Diony, pourtant la plus chère recrue de l’histoire des Verts !
    Cet été encore jusqu’aux dernières heures du mercato, les supporters ont attendu en vain l’arrivée d’un buteur tant espéré. « On ne va pas prendre un joueur pour prendre un joueur », soulignait fin août Ghislain Printant. On ne prendra qu’un joueur qui peut nous apporter quelque chose ». Finalement, le profil rêvé ne s’est pas présenté. Et les Verts restent face à leur problématique : marquer ou plonger dans la crise.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club