En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Dubois : « je profite au maximum »

    EQUIPE DE FRANCE

    Actus

    EQUIPE DE FRANCE

    Dubois : « je profite au maximum »

    31 mai 2019

    INTERVIEW

    Un an après son départ libre du FC Nantes (départ à l’époque très critiqué par WaldemarKita), Leo Dubois reviendra à la Beaujoire demain avec le maillot de l’Equipe de France sur les épaules. En attendant, le latéral lyonnais, auteur d’une excellente saison (ce qui l’a conduit chez les Bleus) savoure sa présence dans le groupe Champion du Monde, tout en restant ambitieux.

    Certains joueurs sont là depuis très longtemps, ont vécu la finale de l’Euro et sont champions du Monde, comment s’intégrer dans ce collectif ?
    J'essaie d'apprendre, de comprendre comment ils vivent, comment ils font vivre le groupe. Je suis là pour me fondre dans le collectif, pour les accompagner également. Le niveau ? C'est un challenge très intéressant, on forme un groupe. C'est important que chaque unité trouve sa place.

    Ressentez-vous une forme d'appréhension ? Êtes-vous inhibé ?
    Inhibé, je ne sais pas, forcément on se pose des questions, je vois comment les joueurs m'ont accueilli dans le groupe. Il faut que je prenne le niveau de l'effectif, j'ai confiance en moi et en le groupe. Je sais qu'on est capable de faire de bonnes choses. Si je peux avoir un peu de temps de jeu, j'en serai très fier. Je suis là pour apprendre, si on fait appel à moi, il faut que je sois prêt.

    Comment se sont passés vos premiers pas à Clairefontaine ?
    Tout le monde m'a bien intégré, je les en remercie. Après, Clairefontaine en lui-même, je le connaissais… Quand j’étais jeune et que je venais dans le coin, je regardais le château et je me disais que j'aimerais y être un jour. Aujourd'hui, je suis super content de pouvoir découvrir les lieux. Tanguy Ndombele et Ferland Mendy m'ont fait découvrir ça. Je suis avec des bons mecs, on a tout pour bien faire.

    De Nantes à Lyon et la C1, maintenant les Bleus, vous avez connu une progression éclaire…

    Je ne l'imaginais pas forcément que cela irait si vite depuis mon départ de Nantes, mais c'était un objectif. Je me suis fixé des étapes dans ma carrière, intégrer l’équipe de France était une étape à laquelle j'aspirais. Je suis très content, honoré, de découvrir le groupe maintenant, de pouvoir représenter mon pays. Je profite au maximum de ce qu'on me donne pour pouvoir avancer et progresser.

    Aller à Nantes pour votre première sélection, c’est fort…
    La venue de l'équipe de France à Nantes me fait plaisir bien sûr... Surtout que l'équipe de France réussit plutôt bien là la Beaujoire, il y a eu cinq matches joués, pour cinq victoires. J'espère qu'on va faire perdurer ça. Il n'y a aucune revanche. Au contraire, tout s'est très bien passé pendant mes saisons à Nantes (ndlr : formé chez les Canaris, Leo Dubois a joué en équipe première entre 2014 et 2018). Beaucoup de personnes m'ont accompagné : les joueurs, les anciens coaches... C'est forcément une fierté de revenir avec l'Equipe de France, parce qu'il va y avoir ma famille, les gens que j'ai côtoyés pendant plus d'une dizaine d'années.

    On a souvent dire que le poste de latéral droit était un des plus accessibles chez les Bleus, c’est votre avis ?

    Il y a beaucoup de concurrence à ce poste. Il y a beaucoup de joueurs, c’est un poste dont on parle beaucoup... Moi je pense qu'il y a des joueurs de très haut niveau, qui jouent dans de grands clubs, Benjamin (Pavard) a signé au Bayern Munich, ça représente quand même quelque chose. C'est un poste où tout est ouvert, mais il y a beaucoup de bons joueurs qui postulent…

    En tant que Lyonnais, on suppose que vous avez apprécié la victoire de Chelsea en Europa League…
    On l’a bien vécu... Entre Lyonnais on en a beaucoup parlé. C'est positif pour le club, ça fait plaisir de jouer la C1 directement, sans passer par les tours préliminaires. Il va falloir, comme cette année, assumer ce statut. On va s’en donner les moyens.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club