En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Edouard Mendy (Sénégal), de pôle emploi à la CAN

    CAN 2019

    Actus

    CAN 2019

    Edouard Mendy (Sénégal), de pôle emploi à la CAN

    15 juin 2019

    Portraits d'Afrique

    Suite de notre série de portraits de joueurs à suivre pendant la CAN (19 juin - 21 juillet), avec Edouard Mendy. Le gardien de but de 27 ans a une histoire atypique.

    Si le Stade de Reims a terminé à la 8ème place de l’exercice 2018/2019, avec la 5ème meilleure défense de Ligue 1, il le doit en partie aux performances d’Edouard Mendy. Véritable révélation de la saison en Ligue 1, le gardien rémois n’est pourtant plus un gamin. Il a eu 27 ans le 1er mars et s’est déjà distingué la saison dernière en étant un des grands artisans de la montée de son équipe qui a terminé la saison en encaissant seulement 24 buts (de loin la meilleure défense de Ligue 2) !

    Il y a trois ans et demi, le natif de Montvilliers, en Seine-Maritime, a pourtant failli arrêter le foot. Après trois saisons à Cherbourg (en National puis en National 2), le Franco-Sénégalais a passé un an au chômage. C’était lors de la saison 2014/2015. A cette époque, on lui propose de se reconvertir dans la gestion d’une boutique de prêt-à-porter, mais il n’a que 23 ans et décide de s’accrocher à ses rêves.

    Au mois d’août, l’OM lui tend la main en lui proposant de signer un contrat amateur. A la fin de la saison, il signe son premier contrat professionnel avec le Stade de Reims où il est la doublure de Johann Carrasso. Il joue 11 matchs (8 en Ligue 2, 2 en Coupe de France et 1 en Coupe de la Ligue) et convainc le club de lui faire confiance à partir de la saison suivante. Un épisode de sa vie qui le rend encore plus fort. «J'ai vu la nuit, puis le jour, expliquait-il à nos confrères du Parisien. Désormais, je savoure chaque entraînement. J'essaie de sensibiliser les plus jeunes sur leur chance d'être dans un club pro comme le Stade de Reims, de vivre de leur passion. On est vraiment des privilégiés. (…) Au foot, on vit dans un cocon, des personnes sont à notre service. On ne se rend pas forcément compte qu'on est chouchoutés. Mais dès qu'on sort de cet environnement, qu'on pointe à Pôle emploi, comme ça a été le cas pour moi, on est confrontés à la vraie vie ». La réalité aujourd’hui, c’est la saison exceptionnelle du Stade de Reims qui l’a conduit en sélection du Sénégal avec laquelle il s’apprête à disputer la CAN.

    « Je suis convaincu que le Sénégal peut gagner la CAN »,

    Si le sélectionneur, Aliou Cissé n’a pas attendu de le voir en Ligue 1 pour l’appeler (il a été convoqué pour la première fois en août 2018), en revanche, ses performances avec le Stade de Reims l’ont conduit à un rôle de titulaire dans le but des Lions de la Teranga. « Je suis convaincu que le Sénégal peut gagner la CAN », affirme d’ailleurs aujourd’hui le Rémois qui veut poursuivre sur le bel élan pris en Ligue 1 où il a réussi 14 « clean sheet » (match sans prendre de buts) en 38 rencontres.

    Cousin de Ferland Mendy, qui vient de faire parler de lui de manière retentissante sur le marché des transferts, Edouard pourrait bien connaître à son tour son heure de gloire. Avec des joueurs comme Kalidou Koulibaly (Naples), Sadio Mané (Liverpool), Mbaye Niang (Rennes) ou encore Idrissa Gueye (Everton) et Keita Baldé (Inter Milan), les lions du Sénégal font partie des favoris de la compétition continentale. Dans le but, Edouard Mendy est un atout de plus.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club