En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    El Matador ne lâche jamais

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    El Matador ne lâche jamais

    29 févr. 2020

    > PSG - Dijon (17h30)

    En trois mois Edinson Cavani est passé du rôle de remplaçant de luxe à titulaire quasi indispensable au PSG. Comme Neymar (même si les enjeux sont différents), le buteur uruguayen n’a pas pu quitter le club mais ne le regrette pas.

    Le 23 février 2020 restera un jour à part pour Edinson Cavani. Ce jour-là, celui qui est déjà depuis un bout de temps le meilleur buteur de l’histoire du PSG, loin devant Ibrahimovic (156 buts) a inscrit son 200ème buts sous les couleurs du club de la capitale. Trois mois plus tôt, les supporters du PSG, tous fans de l’Uruguayen, ont bien cru que cela n’arriverait jamais. Réduit à un rôle de remplaçant dont le fardeau devenait de plus en plus lourd à porter, le joueur arrivé en 2013 dans la capitale en provenance de Naples, n’avait qu’une idée en tête : partir. Mais on ne quitte pas le PSG comme ça, quoi que puisse laisser entendre Leonardo. Et quelques mois à peine après le feuilleton Neymar, le feuilleton Cavani prenait des allures de “copier-coller”. Dès le départ, comme pour Neymar cet été, on se doutait bien que, si elle était ouverte, la porte ne se refermerait jamais sur El Matador. Du moins pas au cœur de l’hiver quand le club de la capitale a encore tant à prouver sur la scène internationale. Cinq mois après Neymar, c’est donc Cavani qui était forcé d’admettre qu’il ne partirait pas. Moins d’un mois plus tard, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. « Je suis content d’être resté, bien sûr. Paris m’a beaucoup donné. Je suis là pour continuer mon aventure avec Paris, j’en suis heureux et fier ».

    Tuchel : «Pas le moment de l'arrêter»

    A l’origine de ce revirement de situation, sa forme retrouvée et convertie sur le terrain contre Bordeaux (26ème journée) avec un but et une passe décisive. Une performance qui a donné à réfléchir à Tuchel sur la hiérarchie parmi ses attaquants.

     « C'est toujours la même question. Avant c'était : pourquoi Edi est sur le banc et Mauro joue-t-il ? » s’agaçait même l’entraîneur allemand en conférence de presse avant la réception de Dijon, 11 jours avant le match retour contre Dortmund. « La réponse c'était parce qu'il marquait des buts. Maintenant on a changé car on a confiance en tous les joueurs dont Edi. Et j'ai eu l'impression que c'était un moment important pour Edi. Il a marqué, fait une passe décisive, s'est créé des occasions. Et voilà. Avec tout le monde c'est comme ça, Avec les attaquants, c'est encore plus comme ça : quand ils sont décisifs, ils restent sur le terrain, c'est clair ». En cette fin de mois de février, Tuchel allait encore plus loin en évoquant les atouts d’El Matador. « Sa capacité physique. C'est un grand avantage pour lui mais Mauro (Icardi) fait aussi très très bien. Il est très intelligent et très discipliné. Les deux ont pour moi un peu la même influence défensivement. C'est très important pour Dortmund. Pour moi, entre les deux, c'est plus un sentiment de qui peut commencer et qui peut entrer sur le terrain. Dans les derniers matchs et les derniers entraînements Edi avait retrouvé la confiance. Il a marqué un but très important contre Lyon et a inscrit son 200ème but au Parc. Ça donne beaucoup de confiance. Ce n'est pas le moment pour moi de l'arrêter ».

    Tout est dit : pour enlever à Cavani les faveurs de son entraineur, il faudra qu’Icardi se remette à devenir un sérial buteur. Surtout qu’en misant sur Cavani, Tuchel s’assure le soutien des supporters qui sont prêts à tout pardonner à leur chouchou. Et par les temps qui courent, c’est très loin d’être négligeable.

    L'équipe du PSG contre Dijon :

    Navas - Kehrer, Kimpembe, Marquinhos (cap.), Bernat - Kouassi, Gueye, Sarabia, Di Maria - Mbappé, Cavani


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club