En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Et si Pépé restait un an de plus à Lille ?

    Lille

    Actus

    Lille

    Et si Pépé restait un an de plus à Lille ?

    5 févr. 2019

    GROS PLAN

    Il monte, il monte... Nicolas Pépé. Attaquant le plus efficace des 5 grands championnats européen derrière Messi (début février), le joueur du LOSC n’est pas pressé de quitter le nord de la France. Au point de jouer la C1 avec le LOSC ?

    Le premier coup d’éclat de Nicolas pépé remonte au 19 novembre 2016. Ce jour-là, il inscrit son premier but en Ligue 1 sur la pelouse du Rohazon Park face à Rennes ; 16 minutes après son entrée en jeu, alors que son équipe était réduite à 10, il lui permet d’arracher le match nul. Depuis, le natif de Mantes-la-Jolie, en Île de France, a trouvé le chemin des filets à 28 reprises en 59 apparitions. Dont 16 fois cette saison en 23 matchs. Si on y ajoute ses 8 passes décisives, cela fait de lui le joueur le plus efficace de Ligue 1 devant Kylian Mbappé (18 buts et 5 passes décisives). Après s’être révélé sous les couleurs du SCO Angers, c’est l’heure de la confirmation pour l’international ivoirien (11 sélections) qui affiche une régularité impressionnante. Impliqué dans 60% des buts de son équipe, il est un des principaux responsables de la magnifique saison des Dogues. En Europe, seul Lionel Messi (19 buts et 10 passes décisives) fait mieux que lui. Dans les colonnes de France-Football, Louis Campos, qui est à l’origine de son recrutement en 2017, ne tarit pas d’éloges à son sujet, et commence à faire monter les enchères en vue de l’été prochain. « Avec mon expérience, je peux dire qu’il est rare de trouver un joueur avec ce profil. Et ce qui se fait rare se paie cher. C’est pour cette raison que j’ai parlé de 80 M€ ». Le conseiller du président de Lille poursuit les présentations. « En fin de saison dernière, on disait déjà : il est différent. Là, il confirme. Les grands clubs ont compris que Pépé a une place dans les effectifs des plus grandes équipes. Le jour où il y sera, il va tout tuer, tout exploser ».

    Début février, après la belle victoire de Lille sur Nice (23ème journée) qui a vu Pépé marquer un but et réussir une passe décisive, Christophe Galtier a lui aussi dit tout le bien qu’il pense de son ailier. « Ce sera un grand joueur, a déclaré l’entraîneur lillois. Il est passionné par son sport, c'est un professionnel. Il regarde les matchs, il sait contre qui il va jouer, on n'a pas besoin de lui donner beaucoup d'éléments dans la préparation du match. Et puis en dehors des qualités techniques, il a les qualités athlétiques du footballeur de très haut niveau ».

    Promis au plus bel avenir, Nicolas Pépé n’est pas pressé de quitter Lille. Très vite cette saison, il a commencé par dire qu’il ne partirait pas lors du mercato d’hiver. Et ce, quelques soient les offres. Des offres, il y en a eu. En provenance de Chine notamment (on peut d’ailleurs parler au présent puisque le marché chinois ferme le 28 février). Le Dalian Yifang FC a proposé 70 millions d’euros pour l’arracher au LOSC.

    Il ne veut pas brûler les étapes

    Si Campos parle de 80 millions, Gérard Lopez avait même évoqué la barre des 100 millions, en assurant que, même à ce prix, il ne laisserait pas partir son joueur cet hiver. Une position que le n°19 du LOSC vit plutôt sereinement. « Le prix que je vaux sur le marché, je n’y prête pas attention. Par exemple, quand le président dit 100 ou Luis Campos 80, cela montre que je monte et que je change de dimension, mais je suis focalisé sur le football, tout ce qui se dit ou s’écrit ne m’atteint pas, réagit-il dans les colonnes de France-Football. Ce n’est pas un problème de gérer les sollicitations, tout ça. Je me protège, mes parents et mes agents sont comme une éponge. Je n’ai jamais eu de moments d’égarement liés à la notoriété. Ça fait trois ans que ça parle comme ça. À Angers, même si les sommes étaient différentes, c’était pareil. Quand il y avait une offre de 10 millions, j’aurais pu me dire : “Je vaux 10 millions, je peux faire ce que je veux, je suis quelqu’un d’important.” Jamais ! Je ne suis pas comme ça. Mon comportement n’a pas changé. Ces histoires de prix ne peuvent pas me faire vriller ».

    Heureux dans le nord où il prépare la CAN dans les meilleures conditions (pour la première fois, la Coupe d’Afrique des Nations se jouera en été), l’ancien Angevin n’est pas prêt à partir n’importe où lors du prochain mercato. « Beaucoup de joueurs partent à l’étranger, se perdent et reviennent ici, mais n’ont plus le même niveau. Je me sers de leur exemple pour ne pas commettre ces erreurs-là. Ce n’est pas parce qu’on va me donner tant que je vais brûler une étape. J’ai un plan de carrière, je veux le respecter. Je ne suis pas pressé, je suis bien dans ma tête ». Tellement bien que l’on pourrait encore le voir au LOSC la saison prochaine en cas de qualification pour la Ligue des Champions ? « Après Lille, on verra. Le meilleur est à venir », conclut-il, énigmatique.

    Jouer la Ligue des Champions avec Nicolas Pépé, voilà en tout cas un sacré défi pour le LOSC !


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club