En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Faire peur, pas avoir peur

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Faire peur, pas avoir peur

    12 août 2020

    PSG - Atalanta (21h)

    Régulièrement cité parmi les deux ou trois grands favoris pour la victoire finale, le PSG ouvre le final 8 de la Ligue des Champions avec le premier quart de finale contre l'Atalanta. Malgré les absences de Di Maria et Verratti, ainsi que Mbappé au coup d'envoi, le club de la capitale reste favori. Une notion à ne pas oublier en entrant sur la pelouse, et surtout, à mettre en action sur la pelouse.

    Tout au long de la préparation, Thomas Tuchel a insisté sur la nécessité d’arriver en confiance à Lisbonne. Pour cela, il était indispensable pour les Parisiens de remporter les deux finales de coupes nationales face aux Verts (Coupe de France) et Lyon (Coupe de la Ligue). Si le club de la capitale s’est montré parfois un peu laborieux dans ces deux confrontations (surtout face à Saint-Etienne), le contrat a été rempli. Et Malgré l’absence de Verratti ajoutée aux pépins de santé de Mbappé, les voyants sont plutôt au vert. Neymar notamment affiche la forme des grands jours et paraît plus que jamais prêt pour guider son équipe vers la victoire, Thiago Silva fait tout pour faire regretter à Leonardo de ne pas le prolonger et surtout, le PSG semble enfin vivre comme une vraie équipe.  Certes, les Parisiens doivent encore monter en puissance offensivement (à l’image d’un Icardi transparent dans les deux finales), mais on n’est loin du sentiment qui régnait en mai après l’arrêt de la Ligue 1 qui envoyait les Parisiens (comme les Lyonnais), « au massacre ». Au contraire même, ce qui était prévisible est arrivé : l’Atalanta est apparue sur les rotules lors de son dernier match de championnat (battu 0-2 sur sa pelouse face à l’Inter) et a davantage cherché à récupérer des efforts fournis pour terminer à la troisième place de la Série A que d’entretenir sa dynamique en restant dans le rythme. Au passage, les Italiens ont perdu deux pièces essentielles : le gardien de but Gollini et leur meilleur buteur en C1, le Slovène Llicic. Le 7 août dernier, la qualification de Lyon au détriment de la Juventus a aussi envoyé des signaux forts en faveur du PSG. Gaspérini qui expliquait avant le match que cette rencontre donnerait des indications claires sur les conséquences de l’arrêt de la Ligue 1 a été servi. Même s’ils ne sont pas passés loin du 3-1 éliminatoire, les Lyonnais ont prouvé tout au long du match qu’ils avaient les ressources physiques pour rivaliser.

    Mettre la peur dans le camp d'en face

    En se qualifiant dans des circonstances particulières face à Dortmund, les Parisiens ont brisé la malédiction des huitièmes de finale et surtout, ont vu naitre une équipe. Une nouvelle force collective, qui anime les Parisiens qui peuvent remporter un 5ème trophée cette saison après le Trophée des Champions, le championnat et les deux coupes nationales.  Certes tout est loin d’être parfait dans le jeu et Neymar et Mbappé donnent trop souvent le sentiment d’être les seuls à pouvoir débloquer la situation, mais on n’a jamais senti tout le groupe concerné par la même ambition : remporter le trophée le plus prestigieux pour un club. Plus que jamais aujourd’hui on a le sentiment que les Parisiens sont maitres de leur destin. Ce quart de finale contre l’Atalanta sera ce qu’ils décideront d’en faire. « On doit jouer avec le sourire », demandait Tuchel hier en conférence de presse. On se souvient aussi de cette déclaration de Kylian Mbappé la saison dernière, demandant d’arrêter « de vendre de la peur ». Ce soir, les Parisiens n’ont pas de raison d’avoir peur, mais juste besoin de respecter leur adversaire en se disant que si la défaite reste possible, ils sont les favoris et que la peur justement doit être dans la camp d’en face.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club