En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Gasset avant Saint-Etienne - Bordeaux : « on doit aborder ce match en confiance »

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Gasset avant Saint-Etienne - Bordeaux : « on doit aborder ce match en confiance »

    14 avr. 2019

    > Saint-Etienne - Bordeaux (17h)

    Comment va se comporter Sainté avec la pression du résultat ? C’est une des questions dont on attend la réponse avec impatience dans le Forez. Alors que Marseille est repassé devant hier en battant Nîmes (2-1), les Verts ont l’occasion de reprendre la 4ème place en battant Bordeaux. Mais c’est même plus haut que les Stéphanois peuvent se donner le droit de regarder : en cas de succès sur les Girondins, Perrin et ses coéquipiers reviendraient à 3 petits points du voisin Lyonnais...

    Avant la rencontre, l’expérimenté Jean-Louis Gasset n’a pas hésité à actionner tous les leviers pour mettre son équipe dans les meilleures conditions.

    Dans quel état d’esprit abordez-vous cette rencontre déjà décisive dans le sprint final ?

    Je suis très heureux que le stade soit presque plein pour la réception de Bordeaux. J’espère que Geoffroy-Guichard va être à fond derrière nous pour nous pousser, comme les supporters ont pu le faire dans les dernière minutes contre Amiens.

    La bonne forme de vos cadres offensifs arrive au bon moment…

    J’attends de Wahbi Kahzri qu’il continue d’être décisif. À Amiens, on a égalisé sur une occasion de grande classe entre lui et Rémy Cabella. C’est comme ça qu’on aime voir ces deux joueurs.

    Reste à Robert Béric de se mettre au niveau…

    Robert Béric a juste manqué de réussite mais il de la présence devant le but. On va essayer de le mettre dans les meilleures conditions pour que son placement et ses qualités nous aident à gagner des matches.

    Après le match aller, vous aviez pointé l’arbitrage du doigt. Ça vous reste en travers de la gorge ?

    Bordeaux est une équipe que je n’ai pas encore battue avec l'ASSE, même en amical. À l’aller, on avait fait un grand match mais on avait fini par perdre 3-2 dans les dernières minutes. Il y aura un état esprit de revanche parce que je n’avais jamais vu autant de faits contraires dans un même match.

    Aujourd’hui, ce n’est plus le même Bordeaux…

    Depuis l’arrivée de Paulo Sousa, Bordeaux n’a pas perdu. Contre l’OM, ils ont été impressionnants dans la générosité et la détermination. Leur entraîneur n’est pas n’importe qui. Il a gagné deux fois la Ligue des Champions et travaillé avec les plus grands.

    La première condition à remplir dans cette course à l’Europe, c’est de gagner à domicile…

    L’important est de prendre les points pour garder notre place. Si on fait le plein à domicile, on aura 62 points. On va donc tout faire pour gagner les matches. Les joueurs sont motivés. Le seul souci c’est qu’on ne peut jamais présenter la même équipe et qu’on doit créer de nouvelles associations à chaque match par la force des choses. Ça fait partie du métier de s'adapter mais quand on joue sans des combattants comme Gabriel Silva ou Kevin Monnet-Paquet, on voit ce qu’il nous manque. Il faut qu’on arrive à cette constance.

    Que souhaitez-vous voir s’améliorer encore lors de cette fin de saison ?

    On doit garder le cap et s’améliorer dans le jeu en étant plus efficaces. Je sais qu’il reste encore du travail mais quand on a quatre points d’avance on se doit d’aborder les matches avec confiance et sans se mettre trop de pression. L’objectif est de gagner notre prochain match parce qu’ils nous ont battu à l’aller et parce qu’ils avaient arrêté notre série l’année dernière.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club