En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Gourvennec, Briand... Bordeaux - Guingamp, drôle d'endroit pour une rencontre

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Gourvennec, Briand... Bordeaux - Guingamp, drôle d'endroit pour une rencontre

    20 févr. 2019

    > Bordeaux - Guingamp (19h)

    Etrange ambiance autour de ce Bordeaux – Guingamp (match en retard de la 23ème journée). Si Alexandre Mendy, prêté cet hiver aux Bretons par les Girondins n’a pas le droit de participer à la rencontre (en raison d’une clause dans le prêt uniquement, car le match était devait avoir lieu une fois son transfert effectué), deux hommes aimanteront toutes les attentions : Jocelyn Gourvennec et Jimmy Briand.

    Jocelyn Gourvennec a passé un an et demi sur le banc bordelais, avant d’être écarté après la 21ème journée de la saison 2017/2018. Et aujourd’hui encore, il a du mal à le comprendre.

    « On a voulu me salir et noircir le tableau de manière exagérée », explique-t-il. Pourtant à l’époque, les Girondins occupaient la 13ème place du classement, deux petits points seulement devant le barragiste, Troyes, et venait de s’incliner à domicile contre Caen. « J »’ai passé 18 mois à Bordeaux, 17 mois où tout s’est très bien passé (ndlr : Bordeaux a terminé 6ème au terme de s seule saison complète sur le banc) et 1 mois qui a été plus difficile » retient l’entraîneur retourné à Guingamp qui avoue : « les bosses ne partent jamais vraiment ».

    L’autre « vedette » de la soirée est Jimmy Briand. L’été dernier, après trois ans à l’En Avant de Guingamp, le joueur formé au Stade Rennais quittait la Bretagne libre pour s’engager avec Montreal (MLS). Mais le transfert ne se fera jamais et, malgré des accords amiables passés (et une parole donnée ?), c’est finalement à Bordeaux qu’il s’engageait. Une petite « trahison » très mal vécue en interne qui a entrainé une grosse polémique cet été. Pour éviter d’envenimer la situation, Bordeaux avait sagement décidé de ne pas emmener son attaquant en Bretagne lors du match aller (dimanche 23 septembre, 6ème journée, victoire 3-1 des Girondins). Cette fois, Briand est dans le groupe et sera même probablement titulaire. De quoi raviver la tension entre le joueur et son ancien club. « Je ne crois pas que la page soit tournée, parce que ça a laissé des traces. Son départ ne s’est pas fait dans de bonnes conditions. En tout cas pas celles qu’il aurait dû avoir compte tenu de son importance dans l’équipe pendant trois ans », explique Gourvennec. Surtout que la situation sportive du club breton, dernière attaque de Ligue 1, n’incite pas au pardon. Le président Desplat a d’ailleurs porté l’affaire devant les tribunaux. EZn septembre dernier, le patron du club breton avait d’ailleurs eu des propos très durs envers son ancien joueur : « Je n’ai jamais vu un joueur s’engager libre et contre la volonté de son club, dans un autre club. C’est simplement ce bon droit là qu’on va faire valoir. (…) La blessure morale, elle, est je ne vais pas dire éternelle… Mais si, certainement. C’est beaucoup sur l’attitude du joueur avant son départ. Mais aussi sur l’attitude du joueur après son départ. C’est globalement un personnage très noir qu’on a découvert. Bien entendu qu’à partir du moment où ça concerne un joueur pour qui on a eu la plus grande affection, et la plus grande confiance, il y a une déception à la hauteur. Aujourd’hui, cet homme-là ne m’intéresse plus ».

    Aujourd’hui, la question est de savoir si Jimmy Briand poussera l’offense jusqu’à marquer face à son ancien club et précipiter sa chute en Ligue 2 ?


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club