En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Habib Diallo, le trouble-fête

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Habib Diallo, le trouble-fête

    21 févr. 2020

    > Lyon - Metz (20h45)

    Auteur de la moitié des buts de son équipe, le buteur sénégalais joue les trouble-fête dans le Top 10 canonniers de la Ligue 1. Suivi de près par la Premier League, il ne devrait pas rester longtemps au FC Metz.

    Pour Vincent Hognon, Habib Diallo est plus que le meilleur buteur du FC Metz, il est le symbole des ambitions messines. « On voulait absolument le garder (ndlr : l’été dernier) et on ne s’est pas trompé », insistait encore l’entraîneur lorrain en janvier. « Il va encore nous marquer des buts. Si on doit laisser partir Habib, ce ne serait vraiment pas un bon signal à envoyer. Non, non… il va rester ! »

    Le Sénégalais arrivé dans l’Est de la France à l’âge de 18 ans en provenance de Génération Foot, antenne du FC Metz au Sénégal, n’a pas toujours fait l’unanimité au FC Metz. Trop jeune, trop brouillon et surtout pas assez efficace, Diallo n’entre pas dans les plan de Philippe Hinschberger (qui l’a lancé en Ligue 1) et est contraint de s’exiler à Brest pour grandir, entre janvier 2017 et juin 2018. Période durant laquelle il inscrira 16 buts en 43 matchs de Ligue 2 avec le club breton qu’il quitte après un an et demi pour rejoindre le club alors entrainé par Frédéric Antonetti. Remplaçant au coup d’envoi du premier match de la saison à domicile, il inscrit un quadruplé après son entrée en jeu. Il y aura 22 nouveaux buts au cours de la saison qui participeront largement au retour du club en Ligue 1.

    Prolongé (il est sous contrat jusqu'en 2022), nommé capitaine par Vincent Hognon, désormais seul aux commandes (même si Antonetti, contraint de prendre du recul pour des raisons personnelles occupe toujours un poste de manager général), le Sénégalais confirme à l’étage supérieur. Au point de devenir indispensable à son équipe dont il a inscrit 50% des buts cette saison, ce qu’aucun autre joueur de Ligue 1 ne peut revendiquer. Si on ajoute ses 3 passes décisives, le Sénégalais est impliqué dans plus de 60% des buts du FC Metz !

    Si le club lorrain a réussi à le conserver cet hiver malgré l’intérêt de nombreux clubs (on a évoqué une offre de 20 millions d’euros de Chelsea), cela sera sans doute beaucoup trop difficile l’été prochain. Il faut dire que le 6ème meilleur buteur du championnat ne touche « que » 80 000 euros par mois à Metz et fait figure d'extra-terrestre au milieu des stars du championnat. Inutile de dire qu’il n’arrive pas à la cheville des 9 autres membres du Top 10, dont le plus petit salaire (Andy Delort, 8ème) est de 120 000 euros.

    Une chose est sûre : si l'OL ne veut pas repartir de Metz avec une nouvelle grosse désillusion, il a plutôt intérêt à le surveiller de près ce soir...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club