En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Hilton et

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Hilton et "les papys" du foot

    10 mai 2019

    > Saint-Etienne - Montpellier (20h45)

    Vitorino Hilton, le défenseur brésilien, a prolongé le 26 avril dernier d’un an son contrat avec le club de Montpellier. A plus de 41 ans, il est le plus vieux joueur de champ évoluant en Ligue 1. Auteur d’une saison bien remplie au vue de son âge avec 33 matchs à son actif, le brésilien n’a définitivement pas fini d’ étonner. Avec cette prolongation, il atteindra ainsi les 42 ans en septembre prochain. Mais ce n’est pas le seul modèle de longévité dans le football professionnel.

    Kazuyoshi Miura a inspiré Olive et Tom

    A 52 ans, ce japonais est le footballeur professionnel le plus âgé de l’histoire. Il évolue en deuxième division japonaise avec le Yokohama FC depuis 2005. Cet attaquant est également le plus vieux joueur à avoir marqué un but à 50 ans et 14 jours. Il dit vouloir continuer à jouer en pro jusqu’à ses 60 ans. Passé en début de carrière par le mythique club brésilien de Santos, il a ensuite rejoint l’Europe dans les clubs de Genoa et du Croatia Zagreb sans toutefois marquer les esprits. Il a finalement décidé de retrouver son île natale après un court passage à Sydney. Le footballeur est également un ancien international japonais qui compte 55 buts pour 89 sélections. Petite anecdote qui témoigne de son importance sur l’Archipel, c’est lui qui a inspiré le personnage d’Olive Atton dans le célèbre dessin animé Olive et Tom.

    Roger Milla, le vieux lion rugit à 42 ans

    En 1994 lors de la coupe du monde aux USA, l’emblématique attaquant camerounais Roger Milla devenait le plus vieux joueur de champ à disputer une coupe du monde. Le « vieux lion », (en référence à son âge lors de la coupe du monde et à son équipe nationale appelée les « lions indomptables »), avait alors 42 ans 1 mois et 8 jours. Il devenait par la même occasion le plus vieux buteur dans un mondial en marquant un but face à la Russie (défaite du Cameroun 6-1) lors des phases de poules. C’est lors d’une précédente coupe du Monde qu’il marquera les esprits à jamais. Après avoir pris sa retraite en janvier 1988, il est finalement rappelé par le sélectionneur du Cameroun pour disputer la coupe du monde 1990. Ce sera la plus belle coupe du Monde de sa carrière avec un total de 4 buts (2 contre la Roumanie lors des poules et 2 contre la Colombie en huitièmes de finale).  Les Lions Indomptables vont ainsi, grâce à ses performances notamment, atteindre les quart de finales où ils seront éliminés par l’Italie, future gagnante de la compétition. C’est depuis la meilleure performance d’une sélection africaine en coupe du Monde.

    Alessandro Costacurta, plus vieux buteur en Série A

    Le défenseur italien, à plus de 40 ans, est devenu en 2006 le plus vieux joueur de champ à évoluer en UEFA Champions League avec son club le Milan AC. C’est également le plus vieux buteur de Serie A grâce à un penalty marqué face à Udinese lors de la dernière journée du championnat le 19 mai 2007. Ce match sera le dernier de sa carrière à 41 ans et 25 jours. Belle manière pour le capitaine de l’époque de tirer sa révérence. Hormis un prêt d’un an en tout début de carrière lors de la saison 1986-19987 dans le club de Monza en Serie C1, « Billy » comme on le surnomme, a évolué toute sa carrière dans l’équipe du Milan AC de la grande époque. Moins mis en lumière que les joueurs comme Maldini ou Baresi, il demeure l’un des membres de la mythique défense du Milan AC. Son palmarès est tout simplement impressionnant : 5 ligue des Champions remportées et 7 championnats d’Italie. Avec ses 682 matchs au compteur ce fut l’un des acteurs majeurs de la réussite pendant toutes ces années de ce grand Milan AC. Il n’est pas en reste en sélection nationale avec La Nazionale puisqu’il comptabilise 59 sélections. Il sera des joueurs ayant perdu la finale de la Coupe du Monde 1994 face au Brésil. Ainsi, Costacurta est un exemple de longévité au haut niveau des plus rares qui mérite d’être souligné.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club