En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Jocelyn Gourvennec : « Guingamp a l’habitude de se bagarrer »

    FINALE de la Coupe de la Ligue

    Actus

    FINALE de la Coupe de la Ligue

    Jocelyn Gourvennec : « Guingamp a l’habitude de se bagarrer »

    30 mars 2019

    > Guingamp - Strasbourg (21h)

    5 ans après avoir remporté la Coupe de France avec Guingamp, Jocelyn Gourvennec aborde la finale de la Coupe de la Ligue avec enthousiasme. L’entraîneur de l’En Avant place Strasbourg un cran au dessus de son équipe mais annonce la couleur : « Guingamp a l’habitude de se bagarrer ».

    Quel est votre état d’esprit avant de jouer cette finale ?
    C'est une finale de coupe, un dernier match : soit passe, soit ça ne passe pas. Nous avons construit notre parcours, difficile, sommes allés chercher cette place en finale match après match... Aujourd’hui, il y a un titre à aller chercher.

    Guingamp vit une saison très difficile en Ligue 1, contrairement à Strasbourg, ça peut compter ?

    Pour ce qui est de la forme de l'équipe sur la saison, le championnat peut compter. Strasbourg est dans le top 10 depuis le début, nous sommes en difficulté en bas de classement. Ils se sont construits une régularité, ce qu'ils font est remarquable. Il y a une équipe plus en confiance que l'autre, mais nous avons l'habitude de nous bagarrer chaque semaine en championnat.


    Sur les dix dernières années, Guingamp a joué et gagné deux finales (de Coupe de France), ça peut aider…

    Guingamp a fait deux finales de coupes de France : en 2009, je n'étais pas là, et en 2014, j'étais là. Il y aussi eu le Trophée des Champions à Pékin (ndlr : perdu face au PSG). Ce sont à chaque fois des matchs spéciaux. On a des repères par rapport à ce type d’évènements. Mais nous ne changeons pas nos habitudes de travail, hormis sur le fait de venir au vert plus tôt.

    « Gagner un titre, c’est magique »

    Thierry Laurey rappelait que vous aussi avez réussi un très beau parcours pour en arriver là…

    Nos parcours sont assez similaires, si ce n'est que nous avons gagné au Parc. Cela n'avait pas été fait depuis 2013 par Saint-Etienne, qui avait remporté la compétition par la suite. Les deux clubs ont fait des exploits.  C'est un super match à jouer, une affiche inédite, qu'on ne pouvait pas prévoir.

    Voir aucun club du haut de tableau en finale, c’est vrai que personne ne pouvait le prévoir…

    Généralement, Paris voire Monaco ne partagent pas. Là, les deux équipes ont réussi à se faufiler jusqu'en Finale. C'est une belle Finale, équilibrée, qui apporte un peu de fraîcheur. Pour nous, elle permet de continuer à faire progresser le club, à apporter des émotions aux gens, à performer.

    Quel souvenir gardez-vous de votre victoire en 2014 ?

    Avoir gagné un premier titre en tant qu'entraîneur m'avait apporté beaucoup de joie, j'ai envie d'en gagner un autre. Gagner un titre, c'est magique.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club