En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Kenny Lala et peut-être ailleurs...

    COUPE DE LA LIGUE

    Actus

    COUPE DE LA LIGUE

    Kenny Lala et peut-être ailleurs...

    30 janv. 2019

    > Strasbourg-Bordeaux (18h45)

    Révélation de la saison (même si on le connaissait déjà), Kenny Lala ne peut pas garantir qu'il sera encore en Alsace vendredi prochain. En revanche, on peut penser qu'il aura sa chance en Equipe de France dans les prochains mois...

    Avec ses 4 buts marqués et 7 passes décisives en Ligue 1, Kenny Lala est le défenseur du championnat le plus performant offensivement. Auteur d’une première partie de saison exemplaire, le défenseur qui s’était révélé à Valenciennes lors de la saison 2014/2015, avant de passer par Lens puis de rejoindre Strasbourg en 2017, attire les convoitises. En France, l’OM, Bordeaux et Saint-Etienne ont tous les trois envisagé sérieusement de le recruter. A l’étranger, le Bétis Séville en avait fait sa priorité pour le mercato. Tous se sont heurtés au refus du Racing de laisser filer son meilleur joueur. Particulièrement à l’aise de le système à trois axiaux et des pistons sur les côtés mis en place par Laurey, le natif de Villepinte en région parisienne vit la meilleure saison de sa carrière. De quoi être attentif aux rumeurs qui veulent l’envoyer en Equipe de France.

    Suivi de près par Deschamps

    S’il y a un poste où l’équipe de France championne du monde semble avoir une marge de progression, c’est bien celui de latéral droit. Non pas que Benjamin Pavard, la révélation de la Coupe du Monde, ne mérite plus sa place, mais surtout parce qu’il n’est pas un vrai spécialiste du poste. Plus à l’aise dans l’axe ou sur le côté dans une défense à trois, le joueur en passe de rejoindre le Bayern Munich est quand même un peu limité tactiquement. Et surtout, il n’y a plus de concurrence depuis que Djibril Sidibé a complètement plongé avec l’AS Monaco. Du coup, Didier Deschamps est plus attentif sur ce poste que partout ailleurs. « Ruben Aguilar, Kenny Lala ? Oui, on les suit, il y en a environ cinq par postes, expliquait le sélectionneur fin novembre. Qu'ils soient bons en club, c'est une condition importante. Mais à voir au niveau international. On ne va pas changer pour changer non plus. Quand j'estime qu'un joueur a le potentiel à un poste, j'essaye de l'accompagner ».

    Une finale, ça fait réfléchir...

    De son côté, le Strasbourgeois, qui vient de prolonger son contrat jusqu’en 2021 (pour mieux le vendre ?), ne cache pas penser aux Bleus. « J’aimerai bien titiller le niveau international », explique-t-il. J’y suis prêt, je mets tous les atouts de mon côté ».

    Parmi les atouts en question, il est évident qu’une qualification pour la finale de la Coupe de la Ligue braquerait encore davantage les projecteurs sur lui. Pour un possible avenir en Equipe de France, mais aussi un départ d’Alsace… Voilà pourquoi Thierry Laurey a hâte d’être à demain soir minuit. « Je ne me fixe aucune limite dans ma progression, tout comme je ne me fixe pas de moment pour partir », expliquait récemment le Strasbourgeois chez nos confrères de l’Equipe. Jouer une finale de Coupe de la Ligue, et pourquoi pas l’Europe la saison prochaine (en cas de victoire), ça peut quand même faire réfléchir…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club