En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    La Ligue 1 a relevé la tête

    Europe

    Actus

    Europe

    La Ligue 1 a relevé la tête

    14 déc. 2018

    Avec les qualifications du PSG, Lyon et Rennes

    Le 4 octobre dernier, la France du foot était sous le choc. Après 12 matchs joués sur la scène européenne, les représentants de la Ligue 1 n’avaient gagné que 3 fois, et surtout, avaient déjà perdu 7 fois, soit 58% de leurs matchs. Pire encore. Sur les 6 clubs français engagés (3 en C1, 3 en C3), seul Lyon semblait être en mesure de se qualifier, alors que Monaco, Bordeaux et l’OM allaient tout droit vers la sortie et que l'on prévoyait l'enfer pour le PSG.

    A l’époque, on aurait signé des deux mains pour avoir deux clubs en huitièmes de finale de Ligue des Champions et au moins un en seizièmes de la Ligue Europa. Ce bilan, qui laisse la France à la place qui est la sienne (5ème grand championnat européen derrière l’Espagne, l’Angleterre, l’Italie et l’Allemagne) juste devant le Portugal (qui a aussi qualifié 3 clubs, mais un seul en C1), a pour effet de calmer un peu les ardeurs de ceux qui dénigrent à tout va le championnat de France.

    L'OM et Monaco plombent la Ligue 1

    D’un point de vue statistique déjà, la situation s’est sensiblement améliorée. Les clubs français terminent la campagne des phases de groupe (C1 et C3 réunies) avec 17 défaites sur 36 matchs joués, soit 47%. Un point de moins qu’au début du mois d’octobre. Ils ont aussi gagné plus (1 match sur 4 au total contre 3 matchs sur les 16 premiers matchs, soit 18,7%).

    En fait, ce sont surtout les parcours de l’OM et Monaco (1 nul et 5 défaites chacun) qui plombent la Ligue 1. A eux quatre, les autres clubs français n’ont perdu que 7 fois en 24 matchs (moins de 30%), avec 9 victoires et 8 nuls. Un bilan tout à fait honorable. Si les contreperformances de Monaco étaient prévisibles (vue la forme de l’équipe et la composition du groupe), celles de l'OM sont plus surprenantes. Difficiles en tout cas de les expliquer par le trop faible niveau de la Ligue 1.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club