En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le carton fantôme de Dembélé

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Le carton fantôme de Dembélé

    2 mars 2020

    Lyon - Saint-Etienne 2-0

    Alors que l’Olympique Lyonnais s’est logiquement imposé 2-0 dans le 120ème derby de l’histoire, le match a été marqué par l’utilisation de la VAR à de nombreuses reprises. Ainsi, deux buts ont justement été refusés aux Gones et en général, l’arbitrage de M. Schneider a été à la hauteur de l’événement. Toutefois, il y a une action qui interpelle : à la 68ème minute de jeu, Dembélé se présente face à Moulin qui sort dans ses pieds et semble le déséquilibrer. Penalty pense alors tout le stade, comme nous qui avons les ralentis. M. Schneider, lui, pense de son côté tout autrement et estime que Dembélé a simulé (ce qui reste discutable). Pour ce geste d’anti-jeu, l’arbitre adresse alors un carton jaune au Lyonnais. Mais dans la foulée, la VAR corrige l’arbitrage en mettant un hors-jeu (de quelques millimètres) en avant. M. Schneider siffle alors hors-jeu, mais n’enlève pas le carton à Dembélé, qui n’a pourtant plus lieu d’être…

    Une action qui n’est pas sans rappeler celle d’un match de la 12ème journée entre Saint-Etienne et Monaco quand le Stéphanois Fofana stoppe irrégulièrement le Monégasque Augustin en position de dernier défenseur (71ème minute). Carton rouge décide (logiquement) l’arbitre avant que la VAR ne décelle une position de hors-jeu d’Augustin. Aussitôt, l’arbitre du match, M. Brisard, annule alors son carton…

    Deux poids deux mesures ? On peut le penser, même s’il y a une légère différence entre les deux actions. Cette du derby met en cause Dembélé, fautif et hors-jeu, alors que celle de Saint-Etienne-Monaco annule le mauvais geste de Fofana pour un hors-jeu de son adversaire. Une nuance qui ne devrait toutefois pas entrer en ligne de compte : dans les deux cas, les actions auraient dû être stoppées avant les fautes.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club