En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le Conseil d'Etat ne changera rien

    Actus

    Le Conseil d'Etat ne changera rien

    25 mai 2020

    Mais la Ligue 1 n'a pas tout perdu...Alors que Lyon, Toulouse et Amiens saisissent aujourd’hui le Conseil d’Etat pour contester contre l’arrêt de la Ligue 1 et les conséquences qui en découlent (relégation pour Amiens et Toulouse), il n’y a aucune ch

    Alors que Lyon, Toulouse et Amiens saisissent aujourd’hui le Conseil d’Etat pour contester contre l’arrêt de la Ligue 1 et les conséquences qui en découlent (relégation pour Amiens et Toulouse), il n’y a aucune chance de voir la Ligue 1 reprendre. Et très très peu de chances de voir le championnat passer à 22 clubs, ce qui nécessiterait un changement dans les règlements de la LFP. En effet, si le règlement prévoit la possibilité d’une Ligue 2 à 22, ce n’est pas le cas pour le Ligue 1…

    De plus, il faut savoir que le délai moyen qui sépare le dépôt d’une requête devant le Conseil d’Etat et son jugement est d’un an.  Un temps nécessaires aux échanges  de mémoires (documents écrits qui développe les argumentations) entre parties. L’action menée par les trois clubs a donc un intérêt essentiellement économique. A terme une victoire devant le Conseil d’Etat pourra leur permettre de réclamer des dommages et intérêts…

    En attendant, ce que les défenseurs d’une reprise craignaient est en passe d’arriver : la Ligue 1 va devenir le seul des cinq grands championnats européens à ne pas reprendre. La Bundesliga rejoue depuis le 16 mai, l’Espagne va reprendre (sans doute le 12 Juin), l’Italie aussi (une date autour du 15 juin devrait être fixée jeudi) et l’Angleterre s’entraîne en attendant de fixer une date pour le reprise…

    D’un point de vue strictement économique, c’est plutôt une bonne nouvelle. En effet, le fait de reprendre le foot va permettre aux autres clusb des autres championnats de récupérer une partie des droits télé et donc de se remplumer. Concrètement, cela veut dire qu’ils auront les moyens de dépenser sur le marché des transferts (dont on ne connaît pas encore les dates officielles…).

    En revanche, cela va fatalement provoquer un déséquilibre économique entre la Ligue 1 et les autres. Si les clubs étrangers vont pouvoir continuer à acheter, ce ne sera pas le cas des 90% des clubs français. Même un club comme Lyon, plutôt solide, peut perdre Aouar, Depay et Dembélé sans avoir les moyens de les renforcer par des joueurs de même catégorie.

    Résultat : les clubs français pourraient le payer sportivement dès la saison prochaine (mais aussi les suivantes) avec un net appauvrissement de la Ligue 1 et des conséquences  dramatiques sur la scène européennes.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club