En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le paradoxe Lyonnais

    Lyon

    Actus

    Lyon

    Le paradoxe Lyonnais

    14 déc. 2018

    Lyon a brillé en Ligue des Chamions, beaucoup moins sur la scène nationale.

    Lyon va offrir à ses supporters un premier huitième de finale au Groupama Stadium, le vœu de Jean-Michel Aulas est enfin exaucé mais attention à l’excès d’optimisme car les adversaires de L’OL connaissent les deux visages de l’équipe Rhodanienne.

    Lyon brillant en Ligue des Champions mais très moyen en championnat, L’OL c’est cette formule qui s’impose. Les Lyonnais capables de coups d’éclat sr le vieux continent contre City et les grosses écuries du championnat de France (Marseille et Saint-Étienne). Les gones ont aussi un gros défaut qui est pointé sur les Rhodaniens depuis la saison dernière, à l’image du match de Rennes il y a un peu plus d’une semaine, les Lyonnais ont été incapables de mettre du rythme et d’imposer leur patte à domicile. Aucune énergie et une tactique défaillante dont Rennes a su profiter. Au fond la saison Lyonnaise ressemble comme un disque qui semble tourner en boucle pour la deuxième fois de suite.

    Déjà l’année dernière L’OL a perdu bêtement des points à domicile comme à l’extérieur contre les petits. En Ligue des Champions, le logiciel Lyonnais a de nouveau planté contre Hoffenheim à deux reprises et Donetsk a failli créer l’exploit au Groupama Stadium. Il a fallu une réaction collective des Gones pour arracher un point. Le paradoxe Lyonnais s’explique par une qualification pour le Top 16 Européen alors que Lyon pointe loin derrière Paris au championnat alors qu’il est le deuxième budget de la Ligue 1.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club