En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le plan de Lyon pour être prêt contre le PSG et la Juve

    Olympique Lyonnais

    Actus

    Olympique Lyonnais

    Le plan de Lyon pour être prêt contre le PSG et la Juve

    1 juil. 2020

    Rudi Garcia : « ça commence aujourd’hui »

    Près de 4 mois après son dernier match officiel (défaite à Lille en Ligue 1), l’Olympique Lyonnais est la première équipe à rejouer un match de football en France. Opposés ce soir aux amateurs de Port Valais (6ème division suisse), les Gones vont remettre le pied à l’étrier tranquillement avant d’enchainer contre Nice samedi.

    Le début des rencontres amicales marque une étape dans la longue préparation de l’équipe de Rudi Garcia qui prépare la finale de la Coupe de la Ligue (le 31 juillet contre le PSG) et le huitième de finale retour de la Ligue des Champions (le 7 août à Turin). Cette rencontre sera aussi la première de Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaide, tous les deux gravement blessés le 15 décembre dernier contre Rennes et qui n’ont plus joué depuis 6 mois et demi. Décontracté avant cette première, Rudi Garcia est revenu sur cette préparation pas vraiment comme les autres. « C'est particulier car on se prépare pour deux échéances capitales, le PSG (finale de Coupe de la Ligue, 31 juillet) et la Juve (huitième de finale retour de C1), en espérant évidemment un peu plus que ça... Il faudra être prêt contre le PSG pour gagner la Coupe de la Ligue et aller en Coupe d'Europe. Ce soir, je vais donner du temps de jeu à certains qui n'ont pas terminé une opposition au centre d'entraînement vendredi dernier à cause de petits pépins physiques ou d'une condition athlétique insuffisante comme Cornet, Dubois, Memphis, Jeff (Reine-Adélaïde). Je veux voir comment ils peuvent aller au bout d'eux-mêmes ».

    Au delà de cette première rencontre (au cours de laquelle il ne veut pas faire trop de changements), l’entraîneur des Gones a évoqué plus largement la préparation de son équipe. « Ce n'était pas simple après un si long arrêt, on a opté pour une préparation longue (ndlr : 8 semaines) avec quelques jours de vacances la semaine prochaine pour leur faire gagner en fraîcheur mentale. Il fallait trouver des adversaires de qualité dans des Championnats qui n'ont pas repris (ndlr : Lyon va affronter le Celtic et les Glasgow Rangers ainsi que Nice) ». Des adversaires qui précèderont le PSG pour un premier match déjà capital en finale de la Coupe de la Ligue, avec la possibilité de qualifier l’OL pour une compétition européenne. «  On a conscience de ce qu'on va jouer, même si c'est une situation très particulière d'avoir un match de cette importance d'entrée » insiste Garcia, plutôt satisfait de la date. « Paris aura joué un match officiel en plus (la finale de la Coupe de France, le 24 juillet). C'est leur avantage mais, pour nous, cette date est meilleure par rapport à la Juve, qu'on affrontera une semaine plus tard. On sait à quoi s'attendre… ».

    « il faut créer les conditions de la compétition de haut niveau ».

    Après avoir expliqué qu’il souhaitait « conserver Terrier » et admis que le départ de Gouiri était inéluctable (« on ne peut pas garder un joueur qui ne va pas jouer »), l’entraîneur de l’OL a exprimé son sentiment sur l’arrêt de la saison. « Le président (Aulas) était l'un des seuls à dire qu'il fallait attendre avant de terminer le Championnat. Ce qui s'est passé lui a donné raison. On est le seul Championnat majeur qui n'a pas repris. C'est vraiment dommageable et pas seulement pour l'OL mais pour le foot français. Comment combler ce manque à gagner ? En vendant ses joueurs donc le Championnat va s'affaiblir » estime Garcia qui reconnaît que la Juve aura un avantage le 7 août prochain, mais pas que… « L'équipe peut jouer 14 matches en compétition donc c'est un avantage mais certains peuvent se blesser ou être fatigués » souligne-t-il. « Bon… quand je vois le banc de touche (sourire)... C'est pour ça qu'on doit être inventifs, malins pour arriver contre la Juve en n'étant pas en mode diesel. Il faudra être très persuasif vis-à-vis des joueurs, dire que ce ne sont pas matches amicaux qu'on va disputer mais des matches officiels. Ça commence aujourd'hui, il faut créer les conditions de la compétition de haut niveau ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club