En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le PSG fait-il sa pire saison sous l’ère QSI ?

    Paris-SG

    Actus

    Paris-SG

    Le PSG fait-il sa pire saison sous l’ère QSI ?

    3 mai 2019

    Ça se discute…

    Sortis sans gloire de la Ligue des Champions, battus sans se battre en quart de finale de la Coupe de la Ligue et renversés par Rennes en finale de la Coupe de France, les Parisiens vivent une saison laborieuse. La pire de l’ère QSI ?

    Au niveau des titres

    Lors de la saison 2011/2012, le club de la capitale n’a rien gagné. Deuxième du championnat, 3 points derrière Montpellier, Paris a commencé la saison avec Kombouaré puis l’a terminé (à partir de Noël) avec Ancelotti. En Coupe de la Ligue, les Parisiens avaient été éliminés par Dijon, dès les huitièmes de finale. En Coupe de France, c’est Lyon qui était venu gagner au Parc en quart de finale.

    Plus proche de nous, la comparaison avec la saison 2016/2017, la première d’Emery à la tête du PSG est plus logique. Cette saison là, Paris avait remporté les deux coupes nationales, mais s’était inclinés devant Monaco pour le titre de champion.

    Au niveau des statistiques

    La pire saison du PSG sous l’ère qatari reste encore la première. Cette saison-là, le club de la capitale a perdu 9 matchs. 5 en Ligue 1, 2 dans les coupes et 2 en Ligue Europa, ce qui lui a valu d’être éliminé dès la phase de poule.

    En championnat, Paris (avec Hoarau et Gameiro) avait inscrit 74 buts et en avait encaissé 41.

    La saison 2016/2017 est très légèrement mieux, avec 6 défaites. 5 en championnat et une seule en Ligue des Champions : la fameuse remontada à Barcelone. Deuxième derrière Monaco, Paris a terminé la saison avec 87 points (il en avait 80 après 34 journées), 83 buts inscrits et 27 encaissés.

    Cette saison, le PSG avec Mbappé certes, mais sans Neymar ni Cavani pendant près de longues semaines, a déjà inscrit  97 buts pour 30 encaissés.

    Au niveau de l’image

    Au niveau de l’image, les saisons 2016/2017 et 2018/2019 se ressemblent. Si la fameuse « remontada » a eu un effet humiliant, elle est aussi due à de grossières erreurs d’arbitrage. Un penalty oublié sur Di Maria (Mascherano a reconnu avoir fait faute) et un autre plus ou moins imaginaire pour les Catalans en fin de match.

    Cette année, la défaite du Parc contre Manchester ne souffre d’aucune contestation , même si certains arbitres n’auraient pas sifflé penalty en fin de match… Mais il n’y a pas eu que cette défaite. L’élimination de la Coupe de la Ligue au Parc par le dernier de Ligue 1 (Guingamp), le 1-5 de Lille, puis surtout le 2-3 de Nantes ont fait très mal à l’image du PSG. Sans parler du fait d'avoir mené 2-0 en finale de la Coupe de France et d'avoir vu Rennes revenir à 2-2 pour s'imposer finalement aux tirs au but.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club