En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le sale confinement de Jean-Michel Aulas

    Olympique Lyonnais

    Actus

    Olympique Lyonnais

    Le sale confinement de Jean-Michel Aulas

    18 avr. 2020

    Le président de l'OL grand perdant de la crise ?

    Jean-Michel Aulas vit un confinement compliqué. Après la décision de la LFP de vouloir à tout prix reprendre la saison et aller à son terme - solution qui privera l’OL de C1 et peut-être même de C3 - le patron du club lyonnais a eu la confirmation qu’il allait perdre Florian Maurice en partance pour le Stade Rennais (qui lui propose un poste de directeur sportif). Sans parler de son éviction des négociations avec Canal+ et BeInSport pour récupérer les droits télé de l’exercice en cours…

    Mais celui qui dirige l’OL depuis 32 ans et qui restera sans doute l’un des plus grands président de l’histoire de la Ligue 1 continue de s’accrocher à ses idées. Et s’il y en a une qui est loin d’être utopique encore aujourd’hui, c’est bien l’arrêt des championnats professionnels. Si l’objectif de la LFP est de reprendre la saison le 17 juin pour la terminer autour du 25 juillet, elle reste suspendue à l’évolution de la crise sanitaire liée au Covid-19. Et Aulas sait qu’il sera difficile pour des raisons juridiques de geler le championnat à la 28ème journée. Une « saison blanche » lui garantirait de jouer la Ligue des Champions (et de récupérer bien plus que l’argent des droits télé perdu), alors que l’arrêt du championnat après 27 journées (la dernière journée jouée par tous) lui permettrait de jouer la Ligue Europa… Dans les deux cas, les calculs sont vite fait : l’intérêt de l’OL est de ne pas voir la saison reprendre. Même si rien ne dit que les Lyonnais ne termineront pas au moins 5èmes en cas de reprise et qu’il ne gagneront pas la finale de la Coupe de la Ligue. A ce sujet, une autre solution permettrait à l’OL de s’en sortir à son avantage : la possibilité de donner les places destinées aux vainqueurs des Coupes aux deux finalistes du PSG (Saint-Etienne pour la Coupe de France, Lyon pour la Coupe de la Ligue).

    Le double jeu de Jean-Michel Aulas

    Le président de l’OL qui a compris que l’intérêt de son club était un arrêt total des compétitions, continue d’argumenter dans ce sens, en jouant une sorte de double jeu. « Nous sommes pour la reprise de la Ligue 1, solidaires de tout le monde, nous allons tout faire pour reprendre » a-t-il expliqué chez nos confrères du Progrès. « Mais j’ai l’impression que chaque jour qui passe nous rapproche peut-être d’un championnat qui ne se terminerait pas ». Une façon de mettre toujours un peu plus de pression sur les instances du football français. JMA allant même jusqu’à évoquer les difficultés de jouer les compétitions européennes (ce qui pourrait être une des raisons en faveur d’une reprise de la Ligue 1). « Les décisions prises par l’UEFA sont de jouer du 3 au 29 août mais aura-t-on la possibilité de voyager début août jusqu’à Turin ? » explique Aulas. « En Espagne, au Portugal, les frontières sont fermées jusqu’à fin août, en Italie au 31 juillet et en Angleterre encore plus loin ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club