En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Le yoyo de l'OGC Nice

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Le yoyo de l'OGC Nice

    3 mars 2019

    > Nice - Strasbourg (15h)

    Défait consécutivement par Amiens (1-0) et Angers (3-0), l’OGC Nice traverse (encore) une période de turbulences. Instables, les hommes de Patrick Vieira peinent à trouver la bonne carburation en Ligue 1.

    Solidement installé dans le haut de tableau ces dernières saisons en Ligue 1 (4ème en 2016, 3ème en 2017), l’OGC Nice pouvait se vanter d’être parmi les clubs les plus stables de l’Hexagone. Modèle financier et sportif, le club azuréen voulait repartir sur les mêmes bases cette saison avec l’arrivée de Patrick Vieira en juin dernier. 


    Un véritable défi pour l’ancien milieu défensif français qui devait patienter jusqu’à la 4ème journée pour voir ses joueurs lancer leur saison (victoire 1-0 face à Lyon, le 31 août). Si les suiveurs du club sudiste espéraient voir de la continuité dans le jeu, force est de constater que les coéquipiers d’Allan Saint-Maximin ne parviennent pas à enchaîner. Plombé par le début de saison catastrophique de Mario Balotelli à tous les niveaux (sportivement et moralement), le club de la Côte d’Azur a ensuite connu un changement de président ( et de stratégie) en cours de saison. Pas franchement l’idéal pour assurer de la stabilité…

    Une irrégularité dans le jeu qui se répercute forcément sur le classement de l’OGCN. Actuellement, 10e, le club navigue dans le ventre mou du championnat, parvenant ponctuellement à se placer dans la première partie du classement. Si Nice brille désormais par son instabilité, cela ne semble pas alarmer les joueurs à l’image du défenseur Dante qui évoquait hier la situation du club en conférence de presse. « On est dans un petit moment de flottement, dans une spirale négative. Ce n’est pas une question d’envie, nous sommes tous très concernés et avons toujours pour ambition de jouer l’Europe. À nous de relever la tête… »


    Un constat partagé par l’entraîneur qui insiste sur « un manque de rigueur sur les derniers matchs ». Pourtant, face à un Strasbourg 8ème et revanchard (le club reste lui aussi sur deux défaites consécutives en Ligue 1), l’OGC Nice aura fort à faire pour se relancer et ne pas être distancé dans la course à l’Europe. 


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club