En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Les 3 priorités du successeur de Sylvinho

    Olympique Lyonnais

    Actus

    Olympique Lyonnais

    Les 3 priorités du successeur de Sylvinho

    8 oct. 2019

    Outre gagner des matchs en Ligue 1 bien sûr, celui qui va succéder à Sylvinho sur le banc de l’OL va devoir relever 3 défis de taille.

    1. Redonner de la vie à l’équipe

    Trop de consignes ? Trop de prudence ? Manque de confiance ? Ce qui frappe quand on regarde les matchs de l’Olympique Lyonnais, c’est le manque de vie. Pas de dépassement de fonction, pas d’initiatives personnelles, pas de prises de risques… En dehors des dribbles, malheureusement souvent ratés, de Depay, l’OL s’est complètement éteint depuis sa victoire contre Angers (6-0). On savait la dose de créativité perdue avec les départs de Fékir ou Ndombélé, mais pas à ce point. Houssem Aouar, Thiago Mendes sont méconnaissables et Jeff Reine-Adelaïde joue peu (0 minute à Leipzig et à Geoffroy-Guichard).

    2. Faire jouer ensemble Reine-Adelaide, Dembélé et Depay

    Ce les trois plus grands talents du club. Malgré ses buts 6 en Ligue 1) Dembélé n’a pourtant démarré aucun des deux derniers matchs ; malgré ses bonnes prestations, Reine-Adelaide n’a pour sa part pas joué la moindre minute des deux derniers matchs… Au total, les trois joueurs n’ont passé que 220 minutes ensemble sur le terrain (seulement 134 en championnat), sur un total de 9 matchs (non compris la match contre Angers juste après son transfert). C’est bien trop peu pour apporter de la créativité à l’équipe. Trouver la bonne formule pour faire jouer les trois ensemble n’est pas évident, mais il faudra la trouver pour relancer l’OL.

    De 22 centres par match en moyenne la saison dernière, l'OL est passé à 14, le plus faible total de Ligue 1

    3. (re) Faire des latéraux des vrais joueurs de foot

    C’était une des particularités du Lyon de Sylvinho : l’influence quasiment nulle des latéraux. C’est bien simple, l’OL, avec une moyenne de 14 centres par match, est l’équipe de Ligue 1 qui centre le moins ! 14, c’est deux fois moins que le PSG (28 centres par match) 8 de moins que Nantes (22 centres) et nettement moins que Dijon (21 centres). Seul Nice, avec 15 centres fait pratiquement aussi mal. A titre de comparaison, la saison dernière, l’OL tournait à une moyenne de 22 centres par match.

    Mais l’absence de centres n’explique pas tout. On a très peu (trop peu) vu les latéraux s’illustrer dans le jeu, que ce soit en débordant ou en rentrant à l’intérieur. D’ailleurs aucun défenseur lyonnais n’a livré la moindre passe décisive depuis le début de la saison. Un choix explique la volonté de Sylvinho de conforter ses latéraux dans un rôle de défenseur : la volonté de mettre Dubois à gauche dans le derby (pour remplacer Koné suspendu) alors que deux autres possibilités lui permettaient de le laisser à droite : aligner Rafael ou Tété sur le côté gauche, ou Marçal, en abandonnant sa défense à trois axiaux…

    Le défit du successeur de Sylvinho sera donc de refaire des latéraux des joueurs décisifs, comme c’est le cas dans les plus grands clubs européens.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club