En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Les 5 héros des 8èmes

    COUPE DE LA LIGUE

    Actus

    COUPE DE LA LIGUE

    Les 5 héros des 8èmes

    20 déc. 2018

    De Lopy (Orléans) à Caillard (Guingamp), en passant par Basic (Bordeaux), Martin (Strasbourg) et Biancone (Monaco)

    Marc-Aurèle Caillard (Guingamp) dégoûte les Niçois

    La doublure de Johnsson pourrait bien ne plus le rester très longtemps. Le jeune gardien (24 ans) de l’En Avant n’a toujours pas joué le moindre match de Ligue 1 mais fait déjà parler de lui. Hier soir à Nice, il a dégoûté Lees-Melou, Danté et Jallet lors de la séance de tirs au but. Le 31 octobre dernier, ce sont les Angevins Kanga, Capelle et Bertrand qui voyaient leurs espoirs de qualification se heurter au mètre quatre-vingt onze du natif de Melun en région parisienne. Passé par la préformation à Clairefontaine, puis par le centre de Monaco, Marc-Aurèle Caillard compte moins d’une trentaine de matchs de Ligue 2, principalement lors de son passage à Clermont (2016/2017). Aligné dans le but de l’En Avant à Nice par Gourvennec, comme face à Angers par Kombouaré lors du tour précédent, il a été pour la deuxième fois le héros de la soirée et s’est offert un beau cadeau de Noël en avance : le droit de défier Neymar, Mbappé et Cavani, le 9 janvier prochain au Parc des Princes.

    Joseph-Romeric Lopy (Orléans) fait trembler le PSG

     Joseph-Romeric Lopy n’est pas prêt d’oublier le 18 décembre 2018. D’une belle frappe de 20 mètres partie s’échouer dans le petit filet de Buffon, le Sénégalais de l’US Orléans a fait douter le PSG. Et du même coup, récompensé son équipe, modeste onzième de Ligue 2, pour son très bon match face à l’une des meilleures équipes d’Europe. Arrivé cet été en provenance de Clermont, le joueur formé à Sochaux (où il a joué 41 matchs de Ligue 1, dont le premier à l’âge de 19 ans) est arrivé en France en 2010, en provenance de l'Institut Diambars de Bernard Lama à Saly. Après des débuts contrastés dans le Doubs, son parcours le conduit à Boulogne, en National (2015/2016) avant de rebondir en Auvergne puis de signer à Orléans. Pièce maitresse de l’équipe de Didier Olle-Nicolle, il a déjà marqué trois fois en championnat.

    Jonas Martin (Strasbourg) se paye Dimitri Payet

    Il y a 15 jours, Jonas Martin avait déjà fait parler de lui. Très bon face au PSG que les Alsaciens accrochaient à la Meinau (16ème journée, 1-1), le joueur formé à Montpellier s’était aussi fait remarquer par ses altercations répétées avec Marco Verratti. Il faut dire que si le n°8 du Racing a du talent, il a aussi le sang chaud. Hier soir, c’est avec Dimitri Payet que le milieu revenu du Betis Seville en 2017 a eu des mots. Son duel avec le capitaine de l’OM symbolise d’ailleurs parfaitement le match d’hier soir au Vélodrome. Quand l’international français manquait deux tirs au but (le premier pendant le match, le second pendant la séance finale), Jonas, lui, réussissait les deux siens dans les mêmes conditions.

    Giulian Biancone (Monaco) frappe fort

    Ce n’était pas la première fois de sa carrière que Giulian Biancone participait à un match officiel avec les pros de l’AS Monaco. Le 28 novembre dernier, le gamin (un de plus lancés par Thierry Henry) avait fait ses grands débuts au Wanda Metropolitano face à l’Atletico de Madrid ! Avant d’être de nouveau titularisé lors de la venue du Borussia Dortmund le 11 décembre. Une semaine plus tard, le natif de Fréjus, arrivé au centre de formation de l’ASM il y a 3 ans, fêtait dignement sa troisième titularisation au poste de latéral droit en inscrivant l’unique but de la rencontre face à Lorient. Une jolie frappe lointaine qui offrait à Monaco sa première victoire de la saison à Louis II.

    Toma Basic (Bordeaux), le transfert oublié

    Rappelez-vous l’été dernier. Les Girondins de Bordeaux avaient oublié d’inscrire Toma Basic sur la liste des joueurs qualifiés pour jouer la Ligue Europa. Arrivé quelques semaines plus tôt en provenance d’Hadjuk Split, moyennant quand même 3,5 millions d’euros, le milieu croate de 22 ans n’a quasiment jamais participé à la première partie de saison de son équipe. Apparu à trois reprises seulement en Ligue 1, pour une durée totale de 56 minutes, le natif de Zagreb vient de prouver qu’il faudra compter sur lui pour la suite de la compétition. Pour la première fois titulaire, plutôt à son aise au sein d’une équipe complètement remaniée, le jeune milieu de terrain a offert la qualification aux Girondins e inscrivant l’unique but de la rencontre sur la pelouse de Dijon.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club