En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Les deux défis de Thauvin

    Marseille

    Actus

    Marseille

    Les deux défis de Thauvin

    9 mars 2020

    Avec l'OM et les Bleus

    Après six mois à l’arrêt, Florian Thauvin a retrouvé le chemin des terrains vendredi dernier en entrant en fin de match contre Amiens. D’ici la fin de saison, il reste deux formidables défis au Champion du Monde : aider l’OM à terminer à la deuxième place et décrocher une place dans les 23 pour l’Euro.

    Blessé à Marseille en pleine préparation estivale le 14 juillet dernier, opéré de la cheville droite à Londres le 13 septembre... lorsque Flotov reprenait l'entraînement collectif à la Commanderie début février, cela faisait déjà cinq mois qu'il n'était plus apparu sur une composition d'équipe marseillaise, face à l'AS Saint-Etienne le 1er septembre au Vélodrome, en entrant en jeu à la place de Benedetto. Initialement prévu pour le déplacement à Lille le 15 février, au mieux, son retour dans le groupe était d’abord programmé pour le 22 ou 23 février avec la réception de Nantes, avant d’être repoussé à début mars par un Villas-Boas fataliste et déçu qui se demandait s’il allait vraiment pouvoir s’appuyer sur son joker avant le money-time. Après une si longue période d'inactivité, Thauvin, qui souffrirait d’arthrose au tendon a finalement fait son grand retour lors de la venue d’Amiens au Vélodrome vendredi dernier. Mais aura-t-il les moyens, la possibilité d'impacter vraiment sur la fin de saison phocéenne ? Sachant que pour retrouver son meilleur niveau, il faut généralement doubler cette période sans jouer, Villas-Boas ne se faisait guère d’illusions. Si, généralement, les premiers pas sont souvent dynamiques, portés par l'envie de rejouer, le contrecoup physique peut être terrible. Le risque sera donc de vouloir en faire trop, pour évacuer la frustration, et se croire revenu au top trop vite. « Tout va dépendre des résultats de l'OM, nous dit Guy Roux. Si les résultats sont bons, Villas-Boas va pouvoir le remettre dans le rythme progressivement. Par contre, si les résultats ne sont pas bons, le risque sera bien réel de précipiter son retour, de l'utiliser plus que son état de forme le permet, parce qu'on parle quand même là du meilleur buteur de l'OM depuis trois ans. Et alors, ça peut se retourner contre le joueur qui n'aura pas assez de foncier pour enchaîner les matches de haut niveau. »

    Dans un effectif marseillais devenu plus que jamais dépendant de l'efficacité de Payet, où Benedetto semble moins bien (malgré son triplé à Metz), le second scénario se desse à mesure que l'OM peine à concrétiser ses actions, ses intentions offensives. « La tentation serait grande de le lancer dans le grand bain trop vite, poursuit Guy Roux. En même temps, ça peut valoir le coup de prendre le risque évidemment d'autant que le calendrier de l'OM n'est pas surchargé par la coupe d'Europe et peut laisser à Thauvin, entre deux matches, le temps de faire un vrai travail de fond ».

    La course contre la montre ne fait que commencer

    Pour le coup, cela offrirait un vrai plus à Villas-Boas, qui se réjouissait de cette perspective en début d'année, sur fond d'efficacité offensive sur le côté droit, le gauche étant largement animé par l'indispensable Payet. « Il manque à Hiroki (Sakai) la relation exceptionnelle qu'il avait avec Florian, il me l'a dit ! », soulignait le coach portugais. Si Sarr ou Sanson ont tour à tour assuré l'intérim côté droit, les prestations en demi-teinte de Lopez et les fulgurances de Radonjic n'ont fait que retarder l'échéance. Car aucun n'a pu s'aligner sur les incroyables stats d'un champion du monde qui restait sur trois exercices exceptionnels à plus de 20 buts et 10 passes décisives par saison. « Aucune équipe ne peut se priver d'un joueur qui avait de telles statistiques, insiste l'ancien coach auxerrois, et c'est tout à l'honneur de l'OM d'avoir pu, malgré ça, réaliser une si bonne première partie de championnat. Maintenant, attention, ce n'est pas pour ça que le seul retour de Thauvin suffit à en faire une équipe encore plus redoutable. Deux buteurs qui marquent 10 buts chacun dans des clubs différents ne vont pas forcément en marquer 20 s'ils jouent ensemble. Il faut aussi qu'il arrive à créer une relation technique avec Benedetto... » Un joueur avec qui il n'a jamais joué, mais qui a tout à gagner à voir arriver, à ses côtés, un Thauvin capable de le mettre sur orbite, de créer à droite des décalages, d'ouvrir des espaces pour un Sakai clairement en dedans depuis le début de la saison. Radonjic a apporté pas mal de points, avec des buts décisifs en fin de match, mais dans un registre de finisseur, de pur joker. « Radonjic est un individualiste, Thauvin a une dimension supérieure, poursuit Roux, car il sait aussi mieux faire jouer les autres, s'appuyer sur eux ou faire des passes décisives. »

    Pour Thauvin, le temps presse. Il lui reste mois de trois mois pour un double défi : qualifier l'OM pour la Ligue des Champions et convaincre Deschamps de l'amener avec lui à Munich et Budapest pour l'Euro 2020. Eu égard à son potentiel et son influence sur le jeu phocéen, on peut imaginer que l'un ne va pas sans l'autre et que s'il n'a pas réussi à maintenir l'OM sur le podium c'est qu'il n'a pas retrouvé son niveau international. Dans un secteur offensif très concurrentiel chez les Bleus, la marge est très étroite. La course contre la montre ne fait que commencer pour le n°26, le meilleur buteur phocéen de la décennie. A un an de la fin de son contrat, il en allait aussi de l'avenir d'un club plus que jamais sous pression économique dont il pourrait bien devenir le garant dans les prochaines semaines...

    Retrouvez cet article ainsi que toute l'actu de l'OM dans le magazine Le Foot Marseille, actuellement chez votre marchand de journaux. www.lafontpresse.fr


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club