En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Les mauvais plans de Tuchel

    Paris-SG

    Actus

    Paris-SG

    Les mauvais plans de Tuchel

    2 nov. 2019

    L'entraîneur du PSG a sa part de responsabilité dans la défaite à Dijon...

    C’est presque avec fatalité que Thomas Tuchel a fini par accepter la terrible et humiliant défaite, hier soir face à la lanterne rouge de Ligue 1 (1-2). « Il faut accepter la défaite et s'améliorer, explique l’entraîneur allemand. Je garde confiance en mes joueurs. Ce n'est jamais facile. Peut-être la coupure d'une semaine était un peu longue pour nous. Nous ne sommes pas habitués à ne pas jouer durant une semaine. Pourtant l'entraînement de jeudi était exceptionnel. Mais Dijon a joué à 100% de son potentiel et ce n'était pas notre cas, surtout en première période. Nous avions la meilleure équipe mais ce n'est pas comme ça que la meilleure équipe gagne ».

    Toutefois, cette défaite qui ternit fortement l’image du PSG a laissé des traces, avec deux reproches principaux qui le visent directement :

    1. La composition de son équipe

    On a pu être surpris de voir Marquinhos utilisé essentiellement au milieu ces dernières semaines (notamment dans les gros matchs), redescendre en défense centrale. Un réajustement tactique qui a fait glisser Diallo sur le côté gauche, et surtout, monter Bernat au milieu. Résultat : à Dijon, Paris a perdu la bataille du milieu de terrain. Gueye de retour après trois semaines d’absence était encore un peu juste physiquement, alors que Paredes, même s’il monte en puissance, n’est pas habitué à jouer beaucoup. Quand à Bernat, s’il a été performant la saison dernière à ce poste, il a beaucoup de mal aujourd’hui à se situer. Compte tenu des absences de Verratti et Herrera, Tuchel aurait pu assurer le coup en laissant Marquinhos au milieu et composer une charnière centrale Kimpembe - Diallo.

    2. La gestion de Cavani

    Encore sur le banc contre Dijon, le meilleur buteur de l’histoire du PSG enchainait son 4ème match en dehors du onze de départ depuis qu’il est de nouveau apte. Si on peut comprendre le fait qu’Icardi reste titulaire, vu son incroyable pourcentage de réussite, en revanche, n’aurait-il pas fallu en profiter pour faire reposer Di Maria ? Homme fort de ce début de saison, l’Argentin enchaîne tous les matchs ces dernières semaines. Tuchel, qui estime que Cavani peut jouer sur un côté, aurait pu aligner une attaque Cavani - Icardi - Mbappé. C’est d’ailleurs ainsi que les Parisiens ont terminé le match (Di Maria reculant d’un cran), ce qui a bien failli leur réussir…

    Bien sûr, rien ne dit qu'avace d'autres choix, le PSG serait revenu vainqueur de Bourgogne, mais peut-être Tuchel aurait-il évité la critique...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club