En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Les Turcs ont-ils les yeux plus gros que le ventre ?

    Qual. EURO 2020

    Actus

    Qual. EURO 2020

    Les Turcs ont-ils les yeux plus gros que le ventre ?

    8 juin 2019

    > Turquie - France (20h45)

    Les victoires contre Andorre et la Moldavie ont donné confiance aux Turcs qui sont à égalité de points avec la France après deux matchs dans le groupe H. Au point de se surestimer ?

    Comment va jouer la Turquie ce soir face à la France ? Alors que la photographie du classement (avec les deux équipes à égalité, la France étant en tête uniquement grâce à une meilleure différence de buts) donne le sentiment que le Lillois Celik et ses partenaires sont en mesure de disputer la première place qualificative, l’état d’esprit affiché par les Turcs le confirme. « Dans ce groupe, la compétition se dispute entre la France, la Turquie et l’Islande, explique le sélectionneur. Il faut prendre ce match comme la possibilité de montrer notre niveau ».

    Pour Senol Gunes, il ne fait pas de doute que son équipe a les moyens de battre les Champions du Monde. Mais le héros de 2002 (qui avait amené la Turquie à la 3ème place de la Coupe du Monde), revenu à la tête de la sélection depuis février, garde les pieds sur terre. « Prendre les 3 points, ce serait magnifique, mais même un point, ce serait un résultat positif ».

    Galvanisés par l’ambiance qui règne déjà autour de cette rencontre et peut-être un peu éblouis en regardant le classement (comme la France, la Turquie a remporté ses deux premiers matchs, mais ce n’était qu’en Andorre 3-0, et face à la Moldavie à domicile, 4-0) les joueurs turcs veulent aller chercher autre chose que le match nul.

    « On a bien commencé dans ce groupe », explique Hakan Calhanoglu, un des seuls joueurs à avoir du temps de jeu dans un grand club (34 matchs joués avec le Milan AC pour 3 buts). « Maintenant, il faut prendre l’habitude de gagner. Ils sont champions du monde, mais on est très motivés. On a bien analysé notre adversaire, je pense qu’on peut faire un grand match ».

    Pas sûr toutefois que l’on voit les Turcs se ruer à l’attaque pour gagner. En vieux briscard qu’il est, Senol Gunes sait que le principal adversaire de la Turquie dans ce groupe H reste l’Islande, qui reçoit l’Albanie dans l’après-midi (15h) et qui pourrait en profiter pour revenir sur la Turquie*.

    *Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour l’Euro.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club